| |

BUDGET - Pour réduire votre facture de chauffage, vous pouvez commencer par quelques gestes faciles avant d'engager des travaux d'isolation !

En 2020, les Français-es ont dépensé en moyenne 1684 euros pour se chauffer. Plus qu'un Smic brut mensuel !

C'est le résultat de l'enquête menée par le groupe Effy, spécialiste de la rénovation énergétique, auprès des 10 824 personnes qui ont réalisé des simulations et diagnostics énergétiques sur son site.

Cette somme est sensiblement la même que celle calculée par Effy en 2019, mais cette année, de nombreux foyers ont vu leur facture augmenter pendant le confinement, avec le télétravail.

Alors, comment faire des économies en 2021 ? Voici notre plan d'action, en 5 étapes.

© Castorama

1 - De nouvelles habitudes au quotidien

De petits gestes peuvent déjà faire une différence. Ils ne coûtent rien, à part un peu d'organisation.

Tout d'abord, aérer tous les jours, au moins dix minutes. Pas facile de s'y résoudre en hiver, on craint de refroidir la maison ! Et pourtant, c'est essentiel pour renouveler l'air intérieur et réguler l'humidité.

"Un air chargé en humidité est plus difficile à chauffer et va nous faire plus ressentir la sensation de froid", explique Maxime Privolt, chargé de mission économies d'énergie chez le fournisseur d'électricité verte Enercoop. Pensez à mettre les radiateurs en mode économie d'énergie et à fermer la porte de la pièce que vous aérez.

Si vous restez de longues heures à travailler assis-e devant votre ordinateur, vous allez sans doute avoir un petit coup de froid. Plutôt que de monter le chauffage par automatisme (et d'oublier de le baisser à nouveau par la suite), passez l'aspirateur, dansez ou allez faire votre pause déjeuner, ça réchauffe ! Mettez des chaussettes et un petit châle tout doux sur vos épaules, et vous voilà reparti-e pour travailler sans monter la température dans votre bureau.

Et si vous êtes absent-e dans la journée, ne coupez pas la chaudière ! Contrairement à ce que l'on croit souvent, cela ne permet pas de faire des économies, au contraire. En effet, dès que la chaudière sera ré-activée, elle devra utiliser beaucoup d'énergie pour chauffer la maison qui se sera refroidie, nous explique Frédéric Villemin, de l'entreprise de conseils en ligne Chauffage Expert.

N'éteignez pas non plus les radiateurs pour la journée, mais baissez-les simplement. Consultez cet article pour savoir comment régler au mieux votre chaudière et vos radiateurs.

2 - Des mini-travaux (simples et peu coûteux)

Isoler la porte du garage, calfeutrer les fenêtres, condamner le conduit de la cheminée que vous n'utilisez pas... faites la chasse aux courants d'air en isolant ces 5 endroits stratégiques de la maison.

Des rideaux thermiques ou des joints de fenêtre représentent un tout petit investissement, mais vous feront gagner en confort.

Vous pouvez aussi purger vos radiateurs, pour que l'eau y circule mieux, qu'ils chauffent mieux, et que vous fassiez des économies d'énergie.

Voici comment faire :

Retrouvez aussi nos conseils pour entretenir votre chaudière à gaz et faire des économies.

3 - Isoler votre maison pour économiser le chauffage

Le mieux bien sûr est d'éviter de chauffer pour rien en isolant votre habitation, à commencer par les combles perdus. "30 % des pertes de chaleur se font par le toit", Grégory Herbaut, chef de produit radiateurs chez Kingfisher, la maison mère de Castorama.

Il existe de nombreuses aides pour vos travaux de rénovation énergétique, comme l'isolation des combles à partir d'1 euro avec Castorama, ou la Prime Rénov', désormais accessible à tous les propriétaires.

Contactez un conseiller FAIRE gratuitement : il s'agit d'un service public, pour vous guider dans vos travaux et savoir à quelles aides vous avez droit.

Dans quel ordre réaliser vos travaux ? Et quel budget prévoir ? On répond à vos questions dans cet article.

4 - Changer de mode de chauffage

L'enquête réalisée par Effy en 2020 permet aussi de visualiser quels sont les coûts des différents modes de chauffage :

© Effy

Pour aller plus loin : voici combien coûtent les différents modes de chauffage sur 20 ans, en tenant compte du coût d'installation, de la consommation, de l'entretien et de l'isolation du logement. Le bois reste plus intéressant, même si les différences sont moins importantes, dans une maison très bien isolée.

Et si vous changiez votre installation pour le chauffage au bois, plus économique ? “Dans une maison bien isolée, on peut réduire le système de chauffage au minimum. Dans certains cas, par exemple pour une petite surface, on peut même se passer d'un chauffage centralisé, et avoir seulement un poêle à bois dans la pièce de vie avec de tous petits appoints électriques”, explique Léa Miton, conseillère énergie à l'Espace Info Énergie de Lyon.

D'ailleurs bonne nouvelle, il est tout à fait possible d'installer un poêle à bois en appartement. Pour limiter la pollution de l'air causée par le chauffage au bois, évitez les foyers ouverts, installez un insert ou un poêle.

5 - Rendre votre chauffage intelligent

Dernière étape : rendre vos radiateurs intelligents. Les radiateurs électriques et connectés GoodHome chez Castorama par exemple peuvent baisser tous seuls la température quand vous n'êtes pas là ou quand vous ouvrez une fenêtre. Ainsi, vous n'avez plus besoin de penser sans cesse à votre chauffage.

Vous pouvez aussi utiliser un thermostat connecté, pratique pour couper votre chauffage à distance si vous avez oublié d'éteindre vos radiateurs avant de partir en vacances.

Il existe même des poêles à granulés programmables ou connectés, à déclencher à distance depuis votre téléphone portable.

Pour tous ces équipements, la logique est la même : piloter facilement votre chauffage, pour ne jamais chauffer plus que nécessaire.