| |

AIDE FINANCIÈRE - L'État souhaite démocratiser cette aide. Une bonne nouvelle pour les propriétaires, mais attention aux arnaques.

C'est l'un des dispositifs phares pour encourager la rénovation énergétique des logements. Lancée en 2020, MaPrimeRénov' a remplacé le Crédit d'Impôt sur la Transition Énergétique (CITE) et l'aide Habiter Mieux agilité. Cette prime est versée aux propriétaires occupants de leur logement dès la fin des travaux de rénovation énergétique. Le ménage n'a pas à attendre un an avant d'être remboursé, comme c'était le cas avec le crédit d'impôt.

Néanmoins, lors de la création de MaPrimeRénov', certains bénéficiaires des anciennes aides ont été lésés. En effet, elle était à l'origine réservée aux propriétaires occupants et 40 % des ménages les plus modestes. Le CITE, lui, concernait aussi les foyers gagnant davantage, notamment les ménages les plus aisés pour l'isolation des murs.

Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, a annoncé, dans un entretien accordé au Figaro le 24 juillet 2020, que MaPrimeRénov sera en 2021 ouverte à tous les propriétaires, occupants ou non leur logement, et quels que soient leurs revenus.

Une aide pour tous les propriétaires

Le gouvernement souhaite passer à la vitesse supérieure pour encourager les travaux de rénovation énergétique. À ce stade, seuls 25 000 dossiers ont été validés par l'Agence nationale de l'habitat (ANAH), chargée de distribuer MaPrimeRénov, contre les 200 000 dossiers initialement prévus pour 2020.

Dans cette optique, l'assiette des bénéficiaires est revue à la hausse en 2021. Elle ne sera plus réservée aux propriétaires occupants, mais sera aussi accessible aux propriétaires bailleurs, sans limite de revenus. Elle concernera également les copropriétés et les bâtiments publics. "Le montant exact n'est pas encore défini, mais il devrait être bien supérieur au milliard d'euros", indique la ministre au Figaro.

Attention aux abus de certaines entreprises

Attention, si vous souhaitez bénéficier de cette aide, à bien vous renseigner avant de signer avec une entreprise. Dans un article du Monde, certains organismes alertent sur les entreprises peu scrupuleuses et les arnaques.

En effet, des artisans profitent de ces aides pour gonfler leurs prix ou pour réaliser des travaux sans en avoir la compétence. Conséquence : des installations bancales ou peu efficaces, qui n'améliorent en rien les performances énergétiques du logement. Un coup d'épée dans l'eau qui coûte cher.

Alors si vous envisagez de rénover votre bien, choisissez la bonne entreprise en suivant nos conseils dans cet autre article et surtout, adressez vous à un conseiller FAIRE, qui vous guidera dans vos démarches, il s'agit d'un service public gratuit.