| | | |

CHAUFFAGE - Éteindre sa chaudière en pleine journée pour faire des économies, est-ce  vraiment une bonne idée ? Ce réflexe est en réalité loin de réduire notre facture.

Si vous disposez d'une chaudière, vous vous êtes probablement déjà demandé si éteindre entièrement le système pendant votre absence, ne vous permettrait pas de faire des économies.

À première vue, cela semble logique. À quoi bon payer si l'on n'est pas chez soi et qu'on ne consomme pas directement ?

Que nenni ! Il est temps de bannir ce très mauvais réflexe, car en plus d'endommager l'appareil, il ne fera absolument pas souffler votre porte-monnaie, au contraire.

Un risque de surchauffe et de surconsommation

Le constat est clair et net : en aucun cas il ne faut éteindre sa chaudière, sous peine d'abîmer le système et de consommer beaucoup plus d'énergie.

Que ce soit en journée car vous êtes au travail, la nuit ou même le temps d'un week-end à la campagne, il est recommandé de la laisser en route, et plutôt de jouer avec les températures du chauffage.

Pourquoi ? Car dès que la chaudière sera ré-activée, elle devra récupérer une grande amplitude de température, explique Frédéric Villemin, de l'entreprise de conseils en ligne Chauffage Expert.

"La chaudière fonctionne comme un moteur de voiture, précise-t-il. Après avoir été éteinte d'un coup et/ou trop longtemps, elle va se forcer à être très réactive. Elle va donc démarrer de plein pot en activant au maximum les flammes pour pouvoir chauffer le plus rapidement possible", détaille-t-il.

C'est donc justement la meilleure manière de l'user et de consommer beaucoup de gaz, de fioul ou de bois !

Baisser les températures pour faire des économies

Il ne faut pas non plus complètement éteindre ses radiateurs, sinon la température descendra trop à l'intérieur du logement, et vous serez tentés de régler vos radiateurs sur une trop forte puissance au moment de les rallumer. Là encore, vous consommeriez trop d'énergie.

À défaut d'éteindre complètement le système, peut-on alors se contenter de baisser les chauffages dans chaque pièce ? La réponse est oui.

Au quotidien, il n'y a pas de grande différence notable entre les pièces pour la température. Il est raisonnable de la faire osciller entre 18°C et 21°C, note Alexandre Nicourt, conseiller Info-Energie Climat à l'Agence Parisienne du Climat.

La nuit ou lorsqu'on s'absente, il vaut mieux "ne pas descendre en dessous de 15 degrés", soit une différence de 2 ou 3 degrés maximum.

Seule exception, il est possible de fermer le radiateur dans la cuisine, car plusieurs plusieurs appareils électroménagers chauffent beaucoup (four, réfrigérateur, hotte...).

Pour la salle de bain au contraire, complète Frédéric Villemin, "on recommande de monter de quelques degrés, car il est plus agréable de ne pas avoir froid en sortant de la douche."

Jongler entre les radiateurs et la chaudière

Il s'agit de toujours trouver le juste milieu entre les températures de la chaudière et celle des radiateurs, et de ne plus toucher aux réglages.

"Pour que le réglage soit optimum, il faut jouer sur la température de la chaudière et celle des thermostats d'ambiance", prévient Frédéric Villemin, et ainsi régler soi-même la température grâce aux robinets thermostatiques.

"Si la chaudière est réglée sur une température trop basse, même avec les robinets des radiateurs ouverts à fond, le chauffage ne sera pas suffisamment puissant pour chauffer toutes les pièces", explique Frédéric Villemin. 

Dans le cas contraire, avec une chaudière réglée trop fort et des radiateurs presque fermés, c'est le passage d'eau qui se fera mal, rendant difficile la diffusion de chaleur.

Bien évidemment, avant de parler chauffage, il est indispensable de s'assurer que son logement est bien isolé. Cela joue beaucoup sur les perditions de chaleur et l'efficacité de la chaudière !

Et si vous êtes à la recherche d'astuces pour faire encore plus d'économies, suivez celles de ces familles qui ont réussi à économiser 200 euros d'électricité grâce à des gestes tout simples.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Bien chauffer son appartement !

Passez à l'action