| |

ZÉRO DÉCHET - Comment nourrir les vers de votre lombricomposteur ? Suivez notre guide pratique pour faire un bon compost en appartement !

L'idée de pouvoir composter vos épluchures en appartement vous emballe, mais vous vous posez mille questions. À commencer par : les vers de terre vont-ils s'échapper ?

On vous rassure tout de suite : tant que vous leur offrirez de bonnes conditions de vie, ils resteront bien au chaud dans leurs bacs. Voici un petit guide pratique pour prendre soin de vos nouveaux alliés zéro déchet en suivant les conseils de la plateforme internet Plus2Vers (lire "davantage de vers"), qui permet de se fournir en vers gratuitement auprès d'autres particuliers.

Où installer votre lombricomposteur ?

Le mieux est d'installer votre lombricomposteur à l'intérieur de votre logement, dans un endroit frais et aéré. Attention : les vers ne survivent pas en dessous de 0°C et au-dessus de 35°C. En dessous de 5°C, ils entrent en hibernation. La température idéale pour eux : entre 15 et 25°C, sachant qu'il fait plus chaud dans les bacs que dans la pièce.

Quels déchets pouvez-vous composter ?

Vos déchets de cuisine, bien sûr. Ils apportent de l'azote au compost. Découpez ces déchets (épluchures ou reste de fruits et légumes, marc et filtre à café...) en petits morceaux pour qu'ils soient compostés plus rapidement et ne fermentent pas, ce que n'apprécieraient pas les vers.

Apportez autant de papier ou de carton (boîte à œufs, rouleau de papier toilette...) déchiré en petits morceaux que de déchets de cuisine, pour apporter du carbone.

Les aliments interdits : viande, poisson, produits laitiers, qui risquent de faire venir les mouches. Pas de branchages qui mettent trop de temps à se décomposer.

La première année, éviter : l'ail, l'oignon, la partie blanche des poireaux, plus difficiles à digérer pour les lombrics.

Zoom sur les agrumes : vous pouvez les composter, mais faites les d'abord sécher, ou enroulez les dans du papier, car la peau contient des huiles essentielles bactéricides.

Le truc en plus : ajoutez de la coquille d'œufs broyés, cela va apporter du calcium et réguler l'acidité du lombricomposteur.

"Quels que soient les aliments, tout est une question d'équilibre. Il ne faut pas donner aux vers 3 kg de nourriture d'un coup puis plus rien du tout", précise David Régnier Garnelo, à l'origine de Plus2Vers.

Comment prendre soin de votre lombricomposteur au quotidien ?

L'intérieur des bacs doit être humide, mais pas trop, sinon les déchets vont fermenter et vous risquez de voir des moucherons apparaître. Disposez un chiffon ou une serpillière au-dessus des déchets dans le premier bac et apportez beaucoup de carton, pour garder le juste équilibre.

Pas besoin d'arroser ! La dégradation des déchets verts va libérer l'eau qu'ils contiennent pour donner le lombrithé (le jus que vous récoltez et pouvez diluer avec de l'eau pour nourrir vos plantes).

Lorsqu'un bac est plein, ajoutez-en un nouveau au-dessus. Les vers s'y rendront tout seuls, à travers les trous percés au fond du bac. Après 4 à 6 mois, le contenu du bac contenant les premiers déchets devrait être totalement transformé en lombricompost. Vous pouvez le récolter !

Et si, finalement, vous ne voulez pas accueillir chez vous de lombrics, vous pouvez tenter de composter vos déchets avec la technique du bokashi !