| |

COCOONING - Ces couvertures, qui pèsent plusieurs kilos, promettent de calmer l'anxiété et rencontrent un grand succès dans notre époque survoltée.

Quand Nicolas Marquis, 41 ans, a fait un burn-out, il s'est mis à chercher des solutions naturelles pour aller mieux, en parallèle des antidépresseurs. “J'ai fais du yoga, de la médiation, de la sophrologie, raconte-t-il. Un jour, je suis tombé sur une conférence en ligne qui vendait les mérites de the Amazing Blanket, qui permet de réduire le stress et d'améliorer son sommeil. J'en ai commandé une et j'ai tout de suite ressenti les bienfaits.

Cette “incroyable couverture” (traduction littérale en français) est une couverture lestée, qui pèse entre 7 et 11 kilos. “J'ai pris l'habitude de la porter tous les soirs, poursuit Nicolas. Le fait de la mettre sur moi me permet de me recentrer sur mes sensations. Cette lourdeur sur le corps, permet de lâcher prise.” Aujourd'hui, il ne fait plus de crises d'angoisse.

Nicolas a tellement été convaincu par cet outil, qu'il a voulu le faire connaître sur son blog, Mon Burn Out à moi, et a décidé de commercialiser sa propre marque. Sa campagne de financement participatif a déjà atteint deux fois son objectif, avec plus de 12 000 euros récoltés à ce jour. C'est encore loin des 4,7 millions de dollars amassés pour le lancement de la première couverture lestée grand public aux États-Unis en 2017, mais tout de même. De nombreux modèles existent, mais tous promettent un même bien-être, comme dans la vidéo ci-dessous : 

Qu'est-ce que ces couvertures ont de si spécial ? À qui peuvent-elles faire du bien ? Après avoir élucidé pourquoi on aime tellement les couvertures toutes douces, nous avons voulu comprendre ce nouveau phénomène. 

La sensation d'un gros câlin

Premier constat, à la réception de la Couverture Magique : cela pèse presqu'autant que deux packs d'eau. Nous qui pensions que l'effet serait le même qu'avec un édredon un peu lourd, on s'inquiéterait presque à l'idée de s'allonger dessous. Mais, surprise, c'est agréable. Un peu comme de se glisser dans un bon bain chaud.

Les billes de verres de la couverture, contenues dans des petits carrés de tissu, se répartissent uniformément sur tout le corps, pour “imiter un câlin ou l'emmaillotement des bébés dans une couverture”, comme l'explique Nicolas Marquis. Effectivement, on se sent en sécurité, le sommeil vient plus vite. Au bout d'un moment, on ne ressent plus tellement le poids, sauf quand on essaie de se tourner. Au petit matin, un soudain besoin de légèreté vient nous assaillir, et on rejette la couverture sur le côté, mais au final, la nuit a été réparatrice.

Les bases scientifiques derrière ce rituel apaisant

Ces couvertures, aujourd'hui proposées à toute personne qui souffrirait d'insomnie ou aurait simplement besoin de réconfort après une journée difficile, sont à l'origine utilisées en thérapie, notamment avec les personnes atteintes d'autisme. La pression qu'elle exerce sur le corps augmenterait la production de sérotonine et dopamine, deux neurotransmetteurs qui aident à la relaxation, explique un article de Live Science. Mais les quelques études recensées par le magazine n'ont pas donné les résultats escomptés.

Peu de réels effets ont été constatés cliniquement. La couverture lestée ne serait efficace que sur les personnes atteintes d'anxiété sévère, et son effet serait égal au simple fait de se placer en position allongée”, résume Lucile Bellan sur Slate. La journaliste estime pourtant qu'il “serait dommage de ne pas tenter l'expérience” à titre individuel. Elle-même affirme que la sienne l'apaise grandement.

La couverture de Nicolas Marquis n'a pas non plus été le miracle qui l'a sorti de son burn-out : “ça passe par une hygiène de vie, par le sport, par savoir couper quand on rentre chez soi”, énumère-t-il. C'était donc un rituel, un moment de détente, parmi d'autres.  

Ce rituel, de toute façon, ne peut pas faire de mal si l'on respecte quelques précautions. La couverture ne doit pas dépasser plus de 10 % du poids de votre corps. Or de question d'utiliser une couverture pour adulte (6 kilos minimum) pour un enfant de 45 kilos ! “Elles sont aussi déconseillées aux femmes enceintes ou personnes qui ont des problèmes de respiration, comme de l'asthme, précise Nicolas Marquis. Mieux vaut consulter son médecin.”

Si cette nouvelle façon de prendre soin de vous vous tente, sachez qu'il existe aussi une alternative à la couverture lestée : un genre de gigoteuse pour adulte, dans laquelle dormir en position fœtale. Son tissu élastique a été pensé pour vous comprimer légèrement.

Dans tous les cas, le prix, lui, n'a rien d'enfantin : un peu moins de 100 euros pour la gigoteuse, entre 150 et 250 euros pour les couvertures lestées. Vous pouvez aussi en fabriquer une vous-même, avec l'un des tutoriels que l'on trouve en ligne (ici, une petite compilation en anglais). Nous, on retourne s'enrouler dans notre couverture pas comme les autres, avec, dans les oreilles, les chansons douces de Moby pour nous endormir.