| | |

CONFORT - Quelle est la température ou la date à partir de laquelle il est acceptable d'allumer son radiateur ?

Les températures ont fortement chuté en France, nous faisant passer de l'été à l'automne sans transition. Par conséquent, nombreux-ses sont celles et ceux tenté-es de rallumer leur chauffage, alors même que le mois d'octobre n'a pas commencé.

Mais existe-t-il une température voire même une date à partir de laquelle il est conseillé de chauffer son logement ? Explications.

Une température idéale pour chaque pièce de la maison

Selon l'ADEME, la température idéale dépend des pièces de la maison. Dans les pièces à vivre, comme le salon, la salle à manger ou la cuisine, on estime que la température idéale est de 19°C en journée et de 16°C la nuit. Du côté de la salle de bains, lorsqu'on l'utilise, 22 degrés sont recommandés et 17°C le reste du temps. Quant à la chambre c'est 17°C la nuit et dans la chambre des enfants c'est entre 18 et 20°C, les chanceux.

Si le mercure descend en dessous de ces données, rallumer le chauffage peut-être envisageable. Mais quand on sait que le chauffage représente 60% de la consommation totale d'énergie d'un logement, il est préférable de réfléchir à deux fois avant de tourner le bouton de son radiateur. Un degré de plus c'est 7% supplémentaire sur votre facture. Au début de l'automne, optez pour un pull bien chaud et de grosses chaussettes dans un premier temps.

Le cas du chauffage collectif : une date fixée par le syndic

Mais que faire en cas de chauffage collectif ? Dans ces logements, vous ne pouvez pas décider d'allumer le chauffage avant la mise en route de la chaudière collective. Une période de chauffage qui suscite parfois des désaccords .

Problème, la loi ne prévoit pas de date, la décision revient donc à chaque syndic. Toutefois, en règle générale on estime que le chauffage collectif est rallumé autour du 15 octobre et éteint le 15 avril. Et si vous ne pouvez plus attendre, faites part de votre demande auprès du conseil syndical.

Nous ne sommes pas égaux face à la sensation de froid

Les désaccords concernant le froid et son ressenti ne risquent pas de prendre fin de si tôt, entre voisins et au sein même d'un foyer. Saviez-vous qu'en vieillissant, le corps a de plus en plus de mal à stocker la chaleur ? Ce qui explique que les personnes de plus de 60 ans ont souvent plus froid que les autres, a expliqué le médecin américain Dawne Kort au Huffington Post. D'autre part, les femmes ressentent quant à elles plus la sensation de froid que les hommes. La cause ? Leur métabolisme selon une étude néerlandaise.

Difficile de se mettre d'accord sur une température à partir de laquelle il devient urgent ou non de chauffer sa maison. Mais pour réduire la sensation de froid chez soi, l'ADEME rappelle deux préalables essentiels : l'isolation de son logement et la ventilation. Pour moins laisser passer l'air extérieur et pour ne pas laisser l'humidité s'installer ! Si ces deux conditions ne sont pas réunies, vous continuerez d'avoir froid même avec les radiateurs à fond