| | |

DÉMÉNAGEMENT - Puisqu'il n'y avait que 5,6 km à parcourir, notre journaliste a opté pour une solution écolo et solidaire, et demandé à l'association Carton Plein de la déménager à vélo.

Un déménagement, ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Faire le tour de ses ami-es pour trouver des bras, caler une date qui convienne à tout le monde, louer un camion, conduire la bête, trouver une place pour se garer lorsque l'on emménage en ville… Au secours !

Comme nous vous avions présenté, le déménagement à vélo, je me suis dit que mon déménagement était l'occasion de tester cette alternative originale et écolo. L'occasion s'est présentée lundi dernier.

Pas question d'utiliser le porte-bagages de ma vieille vieille bicyclette ! Le déménagement à vélo est un service de professionnels. À Paris, où j'habite et déménage, l'association qui propose cette solution s'appelle Carton Plein.

À Rennes, Rouen, Caen, Grenoble, le déménagement se fait avec Tout en Vélo, à Bordeaux avec l'Atelier Remuménage, dont nous vous avions parlé.

Le devis s'élève à 270 euros pour 3h30 de travail : préparation des vélos et trajet de l'association jusqu'au premier appartement compris.

Un petit prix à comparer aux 500 euros que m'aurait coûté une entreprise de déménagement ordinaire. C'est une idée à ajouter à notre liste d'astuces pour déménager moins cher !

Et c'est encore plus économique côté carbone. Un camion loué dans le quartier pour transporter mes cartons à 5,6 km de là aurait émis 0,32 kg de CO2, aller-retour. Le trajet à vélo, lui, est zéro carbone.

Déménager un frigo à vélo ? C'est possible !

Cyprien, 39 ans, salarié de Carton Plein, et Gloria, 20 ans, en service civique au sein de l'association, se présentent en bas de mon immeuble alors que je boucle seulement mes derniers cartons. Ils ont tout le nécessaire : gilet jaune, casque sur la tête et surtout vélo à assistance électrique, remorque et triporteur.

Finalement, ce dernier ne sera même pas chargé. Avec seulement 11 cartons, un matelas une place, quelques caisses et sacs, toutes mes affaires tiennent largement sur la remorque. C'est l'avantage de troquer un meublé contre un autre meublé.

Déménager à vélo n'est cependant pas réservé aux petits volumes. Une remorque peut supporter jusqu'à 300 kilos et il est possible d'en mobiliser plusieurs, voire même, de faire plusieurs fois le trajet entre les appartements, puisque les trajets se limitent à Paris et sa proche banlieue.

Une initiative solidaire, avec des contrats d'insertion à la clé

Entre deux-allers retours pour descendre les cartons du 6e étage, Cyprien me souffle : “C'est moins difficile qu'en Roumanie, les gens à Carton Plein sont très gentils.”

Cyprien fait partie des 70 salarié-es que Carton Plein emploie à l'année en contrat d'insertion, pour une période de deux ans maximum. Arrivé de Roumanie en 2016, il a d'abord passé 7 mois à la rue avec sa femme avant d'être relogé à l'hôtel.

Après un passage par les Grands Voisins, cet ancien hôpital fermé dont les bâtiments accueillent des associations, il signe son premier contrat chez Carton Plein.

C'est ma famille, ils m'ont adopté !”, sourit-il. En plus d'un contrat d'insertion de 26 heures, plus 9 heures de formation en logistique et déménagement à vélo, Cyprien a pu retrouver un vrai logement, au cœur de Paris.

Certain-es se voient proposer des contrats de 3 à 6 heures par semaine, pour collecter, des cartons de déménagement d'occasion, qui sont ensuite revendus aux particuliers, comme nous vous le racontions dans cet article.

Ce sont autant de personnes en situation de précarité accompagnées vers un emploi durable, et si besoin vers un nouveau logement. Gloria, en temps qu'animatrice, participe justement à cet accompagnement.

Quand j'ai dis que j'allais faire des déménagements à vélo, les gens se sont demandé comment j'allais faire vu ma corpulence, je suis toute fine. C'est assez physique mais je me débrouille pas mal”, assure-t-elle.

Si elle donne parfois un coup de main pour les déménagements, son rôle est surtout d'accompagner les salarié-es dans leurs démarches sociales.

Intégrer cette chaîne de solidarité en leur demandant un coup de main pour un déménagement est assez réjouissant !

Un trajet sans encombre, plus rapide que le métro

Les cartons, le matelas et mes deux sacs de randonnée sont bien sanglés sur la remorque. Aucun risque que ça glisse pendant le voyage, mais l'ensemble, plutôt hétéroclite, suscite la curiosité. Deux passant s'interrogent à voix haute, en passant à côté du convoi : “Ils vont faire le tour du monde ?

Peut-être que ce genre de paquetage n'étonnera bientôt plus personne. Mon déménagement fait partie des 150 que l'association réalise chaque année. Voir des vélos tracter frigos et machines à laver va finir par devenir banal !

Il fait un soleil de plomb, mais en cas de pluie, pas de problème, de grandes bâches suffisent à protéger le chargement.

Cyprien et Gloria se mettent en route, je file prendre le métro. Ils sont tellement à l'aise dans la circulation qu'ils arrivent au point de rendez-vous dix bonnes minutes avant moi.

Ils ont garé leurs vélos juste devant la porte et s'occupent du déchargement. Cette fois, c'est plus facile, il y a un ascenseur dans l'immeuble.

Bilan de l'opération : aucun stress, convivialité maximum et presque pas de transpiration, puisque Gloria et Cyprien ont tout pris en charge. Je recommande absolument cette formule pour les petites distances !

À moins que vous ne soyez prêt-e à pédaler vous-même ? Dans ce cas, vous pouvez louer un vélo électrique et une remorque, comme l'a fait Laura, qui le raconte sur le magazine en ligne Elles font du vélo !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Déménager malin !

Passez à l'action