| | |

JARDIN - Comment construire une serre avec des matériaux récup ? Comment la chauffer de façon naturelle ? Suivez ces conseils pour jardiner tout l'hiver !

Utiliser au mieux les ressources disponibles sur un terrain, cultiver de manière écologique, en respectant les cycles naturels : tels sont les grands principes de la permaculture.

Comment s'en inspirer pour installer votre serre ? Suivez ces conseils d'une permacultrice et d'un permaculteur et vous pourrez mettre vos légumes à l'abri pour l'hiver, tout en préparant vos semis bien au chaud !

Construire sa serre soi-même avec des matériaux récup'

En permaculture, on cherche les solutions les plus durables possibles. Comme l'explique Denis Berger, formateur en permaculture, on s'orientera plutôt vers une serre en verre qu'une serre en PVC ou une serre avec des arceaux en métal et une bâche en plastique, car ces deux types de serre devront être renouvelés respectivement tous les 15 et 5 ans.

Mais il faut compter 6000 euros pour une serre en verre de 3-4 mètres”, estime Denis Berger.

© Loessence Permaculture

La solution est toute trouvée pour Audrey Le Bris, fondatrice de l'association Les Jardins des Happycuriens : construire sa serre soi-même avec des matériaux de seconde main, plutôt que d'acheter un modèle tout prêt fait.  

Fenêtres récupérées sur un chantier, bois de palette, bottes de paille… prospectez autour de vous !

Peut-être avez-vous aussi entendu parler de la serre Wallipini. Comme l'explique sur son site Loessence Denis Berger, il s'agit d'une serre traditionnelle du Pérou et du Tibet, particulièrement adaptée aux régions montagneuses, où il fait très froid toute l'année.

Il s'agit de creuser un trou de 2 mètres de profondeur, de dresser des murets en terre et de recouvrir le tout de bâches. Cette solution ne sera cependant pas adaptée chez vous, s'il fait très chaud l'été ou s'il pleut beaucoup, prévient Denis Berger.

Installer sa serre tout près de la maison  

Dans un jardin en permaculture, on divise le terrain en zones, explique Audrey Le Bris. On place au plus proche de la maison les éléments qui ont besoin de visites régulièrement. La serre sera donc très proche de la maison, car on doit arroser tous les jours.”

Semis sur couche chaude. © L'Arbre de vie

Vous pouvez même coller votre serre à votre habitation, ajoute Audrey Le Bris. Si les deux constructions partagent un mur commun et communiquent par des aérations, la maison bénéficiera des apports solaires de la serre et sera chauffée gratuitement pendant l'hiver. C'est le même principe qu'avec une véranda bioclimatique !

Chauffer sa serre selon les principes de la permaculture

Pour créer un microclimat dans votre serre, pas question d'utiliser un chauffage au pétrole. Un chauffage électrique, pourquoi pas, s'il est alimenté par un panneau solaire ou une éolienne.

Mais le mieux est d'utiliser des sources d'énergie naturelles et low-tech ! Quatre techniques pour cela :

  1. Construire serre parfaitement isolée, avec un mur en paille (celui orienté au Nord).
  2. Récupérer l'eau qui ruisselle sur le toit de la serre lorsqu'il pleut, et la stocker dans un bac à l'intérieur de la serre. “La masse thermique de l'eau est plus élevée que l'air, elle emmagasine la chaleur la journée et contribue à garder la serre chaude la nuit durant l'hiver”, explique Audrey Le Bris.
  3. Construire un poulailler collé à la serre, avec des ouvertures pour que l'air circule entre les deux. Ainsi, la chaleur des poules profitera à vos légumes.
  4. Utiliser la technique de la couche chaude. Cela consiste à déverser sur le sol plusieurs couches de matières végétales (tonte, BRF, c'est-à-dire des rameaux fragmentés…) ou de matières animales (souvent du fumier de cheval). Le tout est maintenu par des planches sur les côtés. L'éco-hameau L'arbre de vie détaille très bien la marche à suivre sur son site.

Les bactéries montent à 80°C dans la couche chaude, un bac d'1 mètre sur 2 mètres permet donc de chauffer toute une serre”, explique Denis Berger. “Cela permet de maintenir une température positive.”

Avantage de la couche chaude : vous pouvez planter des courges d'été directement dedans, une fois les beaux jours revenus. L'année suivante, tamisez le compost et utilisez-le comme terreau pour les semis, comme prévoit de le faire Audrey Le Bris.

Principes de permaculture à suivre pour cultiver dans votre serre

Pour cultiver sous votre serre, Audrey Le Bris rappelle ces deux principes essentiels en permaculture :

  • ne pas bêcher le sol,
  • laisser un paillage en permanence, pour nourrir et protéger la terre, y compris si elle est au repos.

Mais attention à bien maintenir le paillage humide tout l'hiver, sinon votre terre sera trop dure au printemps !

Et pour savoir que planter dans votre serre, retrouvez notre liste des légumes à récolter en hiver

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Permaculture : jardinez en hiver !

Passez à l'action