| | |

JARDIN - Au mois de février, la météo varie entre douceurs et températures négatives... Mauvais timing pour les arbres fruitiers qui commencent à bourgeonner. Voici nos conseils pour les aider à passer les gelées sans accroc.

Lorsque les températures se font anormalement douces en cette période de l'année, nos plantations ont tendance à vouloir fleurir un peu trop tôt. Cependant, le froid peut faire son grand retour à n'importe quel moment. Et qui dit froid, dit gelées. Un seul coup de gel peut être fatal pour les arbres fruitiers à floraison précoce s'ils ne sont pas protégés. Pour limiter les pertes, il est impératif de les protéger.

Protéger ses arbres du gel

Abricotiers, pêchers, cerisiers... Ces arbres ont une floraison précoce qui les rend plus vulnérables aux gelées. Si les bourgeons sont abîmés, la floraison en sera altérée et vous risquez une mauvaise récolte. Voici quelques conseils pour que vos arbres fruitiers tiennent le coup en attendant le retour des beaux jours.

1 - Utilisez un voile d'hivernage

Le voile d'hivernage permet une bonne aération et il n'y a pas de condensation, ce qui évite les moisissures. Il sera parfait pour protéger les feuilles et les bourgeons des arbres fruitiers, qu'ils soient jeunes ou adultes, lors des fortes gelées. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez regrouper les branches, en faisant attention aux bourgeons, à l'aide d'une ficelle. Puis, recouvrez intégralement la ramure avec votre voile d'hivernage. Vous pouvez l'ouvrir en journée lorsque les températures sont positives.

2 - Arrosez les branches

L'aspersion d'eau est une technique qui protège aussi du gel. Dès le matin, vaporisez en petite quantité de l'eau sur les branches. Comme l'explique la vidéo ci-dessous, l'eau vaporisée va geler autour des branches et former un tampon protecteur contre l'air froid. C'est contre-intuitif, mais cette couche de glace va protéger les branches ! Pensez à maintenir continuellement cette fine couche le temps que les gelées persistent.

3 - Protégez vos jeunes arbres du vent

En plein air, les arbres fruitiers peuvent être exposés au vent glacial. Ils risquent de ne pas apprécier, surtout s'ils sont jeunes.  Le mieux à faire est de les planter contre un mur exposé Sud-Ouest. Si ce n'est pas le cas, construisez-leur un abri temporaire comme une palissade en bois ou en bambou pour stopper les courants d'air froid. Vous pourrez la retirer facilement quand les températures remontreront.

À long terme, vous pouvez aussi faire pousser une haie qui les protègera à chaque hiver.

4 - Protégez le sol

Si ce n'est pas déjà fait, protégez l'arbre et le sol du froid. Vous pouvez utiliser les feuilles mortes de votre jardin pour pailler autour de la souche de l'arbre. En plus de servir de couverture, le paillis végétal nourrit le sol. Une technique de permaculture 2 en 1 !

5 - Protégez vos pots

Les petits arbres fruitiers peuvent aussi pousser dans des pots. Cependant, s'ils ne sont pas dans une serre mais à l'extérieur, le gel peut fragiliser aussi bien le pot que les racines qui sont davantage exposées. Vous pouvez premièrement protéger votre pot en le mettant à l'abris du vent, contre un mur par exemple. Ensuite, entourez-le avec des feuilles mortes, de la paille, du carton ou de la toile de jute pour éviter que le pot se fende à cause du gel. Pensez aussi à le surélever sur une planche en bois pour l'isoler du sol.

Lorsque les gelées seront passées, ce sera le moment de vous attaquer à la taille de vos arbres.