| | | |

TRAVAUX - Clarté et modernité sont les maîtres-mots de cette rénovation. Avec une crédence façon carreaux de ciment très économique. Découvrez les astuces de ces bricoleurs.

C'est une maison récente, d'une petite quinzaine d'années, qu'ont acheté Anaïs et Clément dans le département de la Loire. Seul hic : le style de la cuisine, dans la pure tradition provençale, tout en jaune et bleu, pas à leur goût.

"Son allure vieillotte cachait cependant un mobilier en chêne massif aux fonctionnalités avancées (nombreux casseroliers, tourniquet d'angle) et à l'électroménager de très bonne qualité et en très bon état totalement intégré : en somme de vrais arguments contre un remplacement intégral", racontent-ils.

La cuisine avant.

La cuisine avant. © Anaïs et Clément

À 60 et 54 ans, ils veulent profiter d'une maison moderne. C'est pourquoi ils ont décidé de repeindre les murs et les meubles en blanc, pour plus de modernité.

Mais le plus déplaisant à leurs yeux était le carrelage mural. "Il était très chargé, avec une frise posée en diagonale, des motifs de légumes... je détestais", raconte Anaïs. "On s'est pas mal creusé la tête pour savoir quoi en faire."

Le couple faisait face à une contrainte : trouver une nouvelle crédence qui s'accorde parfaitement avec le plan de travail bleu clair, en bon état lui aussi, et qu'ils ne souhaitaient pas remplacer. Et ce, sans savoir carreler.

Découvrez la solution très astucieuse qu'ils ont élaboré.

Fiche de chantier

Ouvriers

Anaïs et Clément

Durée des travaux

3 week-ends

Budget

Entre 250 et 300 euros.

D'abord, enlever le carrelage mural et repeindre la cuisine

Le couple commence par casser le carrelage mural, avec un petit marteau pour les carreaux les plus récalcitrants, et utilise une ponceuse pour enlever les morceaux de colle restant sur le mur.

"Le nouvel enduit des murs, appliqué au moyen d'une très grande spatule plate, s'est très bien passé malgré nos craintes, car nous ne sommes pas pros du tout", se souviennent-ils.

Ils parviennent à obtenir un mur tellement lisse, qu'ils peuvent le repeindre avec une peinture mate.

On évite en général ce type de finition de peinture qui a tendance à révéler le moindre petit défaut du mur. Mais ici, le résultat est impeccable et très moderne.

Seule la hotte est repeinte avec un blanc laqué.

© Anaïs et Clément

Avec la niche fermée.

Avec la niche fermée. © Anaïs et Clément

Ils trouvent un meuble qui rentre parfaitement dans la niche où se trouvait auparavant le réfrigérateur : ils n'ont qu'à refermer l'arrondi de la niche avec un panneau de contreplaqué et de l'enduit.

L'astuce pour la crédence : du papier peint plutôt que du carrelage

Anaïs et Clément ne trouvent pas de carrelage en harmonie avec le plan de travail existant. Ne sachant pas carreler, et craignant de devoir faire des découpes compliquées pour les prises, ils préfèrent réfléchir à une alternative.

Leur solution : faire découper en magasin des panneaux de bois en contreplaqué aux bonnes dimensions, de faible épaisseur (3 mm). Ce matériau est bien plus simple à découper pour laisser libre accès aux prises, Denis Lavraux peut s'en charger.

Ils le collent au mur et le recouvrent... d'un papier peint dans la tendance carreaux de ciment. La légère épaisseur accentue l'illusion.

Zoom sur la crédence.

Zoom sur la crédence. © Anaïs et Clément

La tranche visible des panneaux de contreplaqué est peinte de la même couleur que le mur pour une finition parfaite.

>> Pour une plus grande longévité du papier peint, il est conseiller d'appliquer un vernis mat incolore de ce type, avant de coller la planche sur le mur.

"Ces carreaux bleus me plaisent bien, sourit Anaïs. Ils me rappellent le Nord, ma région d'origine."

Le papier peint au-dessus du plan de travail n'est-il pas trop salissant ? "Il tient très bien le choc, estime-t-elle. Et quand on cuisine, on pose une plaque noire contre le mur derrière la plaque à induction, pour éviter les projections."

Repeindre les meubles d'origine et remplacer les boutons de porte

Le couple enlève le meuble haut près de la porte, pour un effet moins massif et pour plus de luminosité.

Ils poncent les meubles bas, avant de le repeindre avec une peinture satinée classique.

La cuisine terminée.

La cuisine terminée. © Anaïs et Clément

>> Pour un résultat plus durable, il est préférable d'appliquer une peinture spéciale rénovation de meuble. C'est d'ailleurs ce qu'envisage de refaire Anaïs plus tard, car la peinture de ses meubles commence à s'abîmer légèrement.

Les boutons de porte et de placards sont remplacés par des modèles chromés plus modernes. Une plinthe est ajoutée sous les meubles bas pour un aspect fini.

Les nouveaux propriétaires sont très satisfaits du résultat : "Terminée depuis juillet 2016, la cuisine est toujours impeccable malgré les craintes liées notamment aux choix - moderne - d'une peinture mate pour les murs."

© Anaïs et Clément

À retenir

  • Un panneau de bois en contreplaqué décoré avec du papier peint peut avantageusement remplacer une crédence en carreaux de ciment.
  • Repeindre ses meubles transforme une cuisine du tout au tout à moindres frais.
  • Ne pas oublier les détails pour une modernisation complète, les boutons de portes de placards se remplacent aussi.

Passez à l'action