Voici 6 des espèces d'araignées qui vivent dans nos maisons (inoffensives pour l'humain)

BIODIVERSITÉ - Tégénaire, pholque ou encore saltique... ce sont les espèces que l'on voit le plus souvent à nos plafonds ou cachées dans les recoins de notre salon !

Les araignées vous effraient ? Vous faites partie des 40 % des Français qui ont peur de ces petites bestioles. Pourtant, il n'est pas rare d'en croiser dans nos maisons, surtout en automne. Vues comme des monstres (surtout à cause de notre imaginaire), les araignées sont pourtant utiles dans nos intérieurs : elles jouent notamment un rôle d'insecticide naturel. Et si, avant de partir vous réfugier en hurlant dans une autre pièce, vous appreniez à connaître les différentes espèces qui vivent près de nous ?

Nous avons demandé à Christine Rollard, enseignante-chercheuse de profession et arachnologue, et co-autrice du livre À la découverte des araignées (Éditions Dunod, 2014) de nous les présenter.

La spécialiste l'assure, les 6 espèces sont inoffensives pour l'humain, de plus, elles ne sont pas vraiment très grosses ! Elles n'ont pas de venin toxique pour l'humain et de toute façon, vous êtes bien trop imposant pour qu'elle puisse vous prendre pour une cible potentielle.

1 - La tégénaire des maisons (Eratigena atrica)

"C'est l'espèce que l'on croise le plus dans nos maisons, surtout en automne quand les mâles cherchent leur partenaire", explique Christine Rollard.

Ses caractéristiques :

  • taille : entre 10 et 16 mm (la taille d'une pièce de 20 ct)
  • pattes sombres, velues et longues
  • couleur brunâtre avec deux bandes claires sur les côtés
  • toile en nappe prolongée par un entonnoir souvent dans les caves, greniers, derrière des meubles...
Tégénaire des maisons © Darkone

2 - Le pholque phalangiste (Pholcus phalangioides)

"On la confond souvent avec le faucheux, terme consacré à certains opilions, autre ordre d'arachnides proche des araignées", précise Christine Rollard.

Ses caractéristiques :

  • taille : entre 8 et 10 mm (la taille d'un petit pois)
  • grandes pattes très fines
  • 8 yeux en trois groupes
  • toile en nappe formant un dôme installé dans un coin de mur ou sous un plafond
Pholque phalangiste © luis miguel bugallo sanchez

3 - La saltique arlequin (Salticus scenicus)

Vous ne trouvez pas que cette bestiole ressemble à la charmante petite araignée Lucas ?

Ses caractéristiques :

  • taille : entre 5 et 7 mm (la taille d'un grain de maïs)
  • trois bandes sur l'abdomen
  • coloration brune, à abdomen violacé souvent orné de bandes plus claires
  • sans toile, souvent présent sur des murs ou palissades, rochers, troncs d'arbres bien exposés au soleil
Saltique arlequin © Adam Opiola

4 - La stéatode domestique (Steatoda grossa)

Vous l'avez déjà vue au cinéma, puisque c'est cette espèce qui a servi au tournage des films Spiderman, pour sa ressemblance avec la veuve noire.

Ses caractéristiques :

  • taille : entre 5 et 10 mm (la taille d'un petit pois)
  • corps assez rond avec pattes de taille moyenne
  • coloration brune, à abdomen violacé souvent orné de bandes plus claires
  • toile en réseau dans des recoins sombres et humides en extérieur ou intérieur
Stéatode domestique © Ryan Kaldari

5 - La ségestrie florentine (Segestria florentina)

Ses caractéristiques :

  • taille : entre 10 et 22 mm (la taille d'une pièce d'un euro)
  • ses trois paires orientées vers l'avant sont une particularité de sa famille
  • toile en tube avec fils rayonnants autour de l'ouverture
Segestrie florentine © luis miguel bugallo sanchez

6 - L'araignée cracheuse (Scytodes thoracica)

Elle tient son nom de sa façon de chasser : elle projette un jet d'une substance liquide qui englue sa proie et la fait adhérer au substrat.

Ses caractéristiques :

  • taille : entre 10 et 22 mm (la taille d'une pièce d'un euro)
  • on l'aperçoit plutôt la nuit où elle se déplace lentement sur les murs
  • sans toile, plutôt en extérieur dans le sud et dans les dépendances dans le nord
Araignée cracheuse © Fritz Geller Grimm

Et si, comme notre journaliste Marie, vous avez une peur bleue des araignées, participez à un stage de désensibilisation ou procurez-vous le livre Je n'ai plus peur des araignées (C. Rollard, A. Mokeddem, Ed. Dunod, 2018), effet garanti !

Ce site utilise Google Analytics.