| | | |

MAISON INSOLITE - L'architecte Patrick Nadeau a imaginé une maison originale, en forme de vague, protégée de la chaleur et du froid par une masse de terre.

Avec son toit végétalisé, cette maison en forme de vague verte est pour le moins originale. Elle est surtout protégée du froid comme de la chaleur par la grande masse de terre qui recouvre son toit.

Comment est née cette construction ? Une société de HLM, Plurial Novilia, a donné carte blanche à cinq architectes en 2013, en demandant à chacun de construire la maison du futur de leur choix, en prenant en compte l'environnement. Patrick Nadeau, féru d'écologie et de plantes, a voulu “intégrer l'idée que la maison et le jardin soient un seul et même objet.” C'est donc une maison végétale qui régule naturellement la température intérieure.

© Patrick Nadeau

“J'ai voulu recomposer artificiellement un phénomène naturel”

L'architecte de cette construction atypique affirme qu'il a voulu bâtir cette maison selon des procédures 100 % écologiques : “La maison est entièrement faite de bois, et elle fonctionne comme un bateau à l'envers : tout comme un bateau doit résister à la pression de l'eau, cette maison est faite pour résister à la pression de la terre, et donc aux changements brusques de température.”

Ce qui sert d'isolant à la maison ? La masse de terre qui la recouvre !

L'architecte a fait une sélection de plantes qui poussent dans des réserves parfois rares et difficiles d'accès, mais qui sont capables de supporter à la fois le froid et le chaud, si bien que le toit de la maison n'a pas besoin d'être arrosé. “Les végétaux sont des sédums, des graminées, des plantes aromatiques comme du thym… C'est une sélection de plantes du Sud.”

© Patrick Nadeau

Le plus ? La qualité esthétique de la maison, qui selon l'architecte, a été mise au service de l'écologie. “J'ai voulu faire une maison avec des qualités primitives, un peu comme une grotte, de protection naturelle. La maison est légèrement décollée du sol, à hauteur d'une assise. On peut donc s'asseoir sur le bord de sa maison, comme sur un trottoir.” Pas mal !

À l'intérieur, le volume est grand et les murs sont légèrement en pentes. “De grands rangements sont adaptés pour chaque pièce, c'est une maison très fonctionnelle”, nous apprend Patrick Nadeau.

En temps de canicule comme en ce moment, nous on en rêve… Et cette maison est aussi parfaite pour le grand froid : “La locataire m'a confiée qu'en hiver, elle se croyait dans un igloo et qu'elle chauffait à peine la maison !”, conclut l'architecte.

La maison est toujours visible à Reims. Même si elle n'a malheureusement pas vocation à être répliquée, ce projet unique reste très inspirant !