| | |

ZÉRO DÉCHET - Ils ont remplacé les sacs en plastique traditionnels dans les magasins. Mais une étude vient de prouver qu'ils sont toujours entiers après 3 ans passés dans la mer.

Depuis 2017, les sacs en plastique ont été bannis des magasins français. Ils sont remplacés par des sacs réutilisables, souvent vendus quelques centimes, ou par des sacs biodégradables. Mais ces sacs, sensés se décomposer rapidement, sont-ils vraiment écolos ?

Une étude menée par L'Université de Plymouth et publiée le 29 avril 2019 vient de prouver que ces sacs ne sont toujours pas détruits après trois ans passés dans la nature. Un résultat qui porte à confusion, concernant ces sacs supposés meilleurs pour la planète.

Tester la détérioration des sacs biodégradables

Pour mener à bien leur étude, deux chercheurs, Imogen Napper et Richard Thompson, ont examiné la dégradation de cinq types de sacs disponibles dans les magasins britanniques : des sacs compostables, biodégradables, oxo-biodégradables (qui se fragmentent sous l'effet de la lumière) et un sac plastique conventionnel.

Pendant l'expérience, les sacs ont été exposés à l'air libre, enfouis dans la terre et immergés dans l'eau de mer, dans les mêmes conditions que s'ils avaient été jetés en pleine nature. Le but étant de comprendre comment ces sacs se décomposent lorsqu'ils sont abandonnés.

Et les résultats ne sont pas bons :

  • Les sacs présentés comme compostables se sont complètement dissolus dans l'eau après 3 mois. En revanche, des fragments perdurent après 27 mois au contact de la terre.
  • Pire, les sacs biodégradables et oxo-biodégradables sont toujours en assez bon état pour transporter des courses, 3 ans après avoir été enfouis dans la terre ou immergés dans la mer, comme on peut le voir à 1 min 23 dans cette vidéo :

 "Il n'est donc pas évident que les formulations oxo-biodégradables ou biodégradables fournissent des vitesses de détérioration suffisamment avancées pour être avantageuses dans le contexte de la réduction des déchets marins, par rapport aux sacs classiques", conclut l'étude.

Préférer les sacs réutilisables

Les deux chercheurs demandent aux fabricants de sacs biodégradables d'indiquer clairement dans quelles conditions et sous quel délai ces matériaux se désintègrent. Car ils ne disparaissent pas purement et simplement, et présentent toujours un risque pour l'environnement au bout de plusieurs années, contrairement à ce que leur appellation laisse à penser aux particuliers.

À noter que les sacs oxo-biodégradables font partie des objets en plastique à usage unique interdits par l'Union Européenne à partir de 2021.

Enfin, ils conseillent l'utilisation de sacs réutilisables plutôt que l'utilisation de sacs biodégradables. À vous de choisir avec soin un sac en tissu, mais attention, faire collection de tote bags n'est pas franchement écolo non plus !