Quels fruits oubliés peut-on faire pousser pour des confitures maison qui sortent de l'ordinaire ?

JARDIN - Oubliez les fraises et les framboises, remisez les abricots et les prunes, cette année vous allez faire des confitures qui réveilleront vos papilles.

Nèfles, kumquat, cormes... Et oui, il n'y a pas que les figues dans la vie ! Certains fruits désuets ou oubliés font d'excellentes recettes de confiture. Il faut simplement parfois savoir quand les cueillir, et comment bien les mélanger. Suivez le guide...

La confiture de cormes

Vous n'avez jamais entendu parlé des cormes ? Normal, le fruit du cormier (aussi appelé le sorbier dans le sud de la France) est tombé en désuétude au profit du pommier ou du poirier auquel ses fruits ressemblent. Robuste (il résiste jusqu'à -30 degrés), le cormier se plante en septembre/octobre, et c'est aussi à l'automne que l'on conseille de cueillir les cormes.

Parce qu'ils contiennent du tanin, la chair de la corme est très astringente, on les mange donc très mûrs quand leur peau devient rosé tachetée de marron. Il faut donc attendre que les fruits qui soient tombés pour en faire la récolte. Le cormier peut produire jusqu'à 100 kilos de fruit, de quoi remplir de nombreux pots !

La corme © Getty images

La confiture de nèfles

Comme la corme, le nèfle - ce fruit rond à la peau brune - se cueillent blets (très mûrs) en hiver, entre octobre et novembre. Lorsque le fruit est arrivé à maturation, sa peau devient particulièrement délicate, il convient donc de le consommer rapidement. Si ce n'est pas possible, conservez-les dans des caisses en bois ventilées.

Lors de la préparation, n'oubliez pas de retirer ses pépins et ne garder que sa chair sucrée et acidulée. Riche en pectine, le nèfle est un fruit parfait en gelée ou en confiture !

La confiture de kumquat

Voilà un petit agrume qui vous fera plisser des yeux par sa fraîcheur ! Le kumquat, fruit ovoïde de la taille d'une grosse olive entre l'orange et le citron, a un petit goût acidulé qui s'estompe paradoxalement lorsqu'on le déguste en entier avec sa peau.

On plante son kumquat en pleine terre dans un endroit ensoleillé (le plein soleil est recommandé) et à l'abri du vent. La récolte se fait de novembre à janvier lorsque le fruit est orange et qu'il se détache aisément de sa branche. En confiture, il se mélange très bien à l'orange ou à la clémentine.

Kumquat à gauche, cormouilles à droite © Getty images

La confiture de cornouilles

Elles ressemblent à des cerises et pourtant il n'en est rien. Les cornouilles sont des baies sauvages, riches en vitamine C, qui poussent sur le cornouiller mâle, un arbuste aux délicates fleurs jaunes.

D'abord vertes, les cornouilles changent de couleur au fur et à mesure de leur maturation : jaune, orange, puis enfin rouge. C'est en automne, quand elles sont bien rouges foncées qu'elles sont comestibles. Avant, elles risquent d'être trop acides. Il suffit ensuite, comme pour les cerises, de les dénoyauter et de les faire réduire.

Comme vous le voyez, les fruits un peu originaux peuvent pousser même en France ! A vos recettes désormais pour les transformer en confitures maison.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Jardin !

Ce site utilise Google Analytics.