| | | |

TRI - Restes de pots de peinture, ampoules grillées, piles usagées... ils encombrent nos tiroirs et placards. Voilà comment les trier, une bonne fois pour toute.

On a tous un tiroir (un placard... un grenier ?) plein de bric-à-brac mis de côté en se disant “il faut que je l'emmène au recyclage.”

Piles, ampoules, machine à café en panne, reste de peinture... On sait que l'on ne doit pas les jeter dans la poubelle classique. Mais où les déposer alors ? En l'absence de réponse claire, ils encombrent et polluent nos intérieurs.

Aujourd'hui, c'est décidé, on se retrousse les manches et on fait le tri ! Voici quoi faire de tous ces objets qu'on ne sait jamais où déposer.

Les restes de pots de peinture

Ils font partie des déchets spécifiques, que l'on ne peut jeter ni dans les canalisations (ils représentent un risque pour la santé et l'environnement), ni à la poubelle (ils contamineraient les autres déchets).

Le site mesdéchetsspécifiques.com répertorie les déchetteries près de chez vous, où vous pouvez les déposer, pour qu'ils soient éliminés, valorisés ou recyclés.

Les enseignes de bricolage organisent aussi des opérations de collecte. Vous pouvez alors les déposer en magasin en échange de bons d'achat.

 

Les bouteilles d'engrais chimiques et les produits ménagers toxiques

Engrais chimiques et herbicides côté jardin ; déboucheurs de canalisations, décapants pour le four ou encore insecticides côté maison : tous ces produits doivent aussi être déposés en déchetterie.

Consultez la liste complète des déchets spécifiques.

Et si vous remplaciez ces produits en piochant dans notre liste des indispensables du ménage écolo ?

Les ampoules grillées

Les ampoules à filament ne nécessitent pas de traitement spécifique et peuvent donc être jetées avec les produits ménagers.

Mais les ampoules LED et les ampoules fluocompactes (à économies d'énergie) doivent être déposées dans les points de collecte dédiés, en grande surface ou en magasin de bricolage, ou en déchetterie.

Pour les reconnaître, fiez-vous à ce guide sur le site malampe.org.

 

Les piles usagées

Toutes les piles peuvent être déposées dans un point de collecte. Pour en trouver un proche de vous, c'est simple : consultez la carte de Corepile, l'éco-organisme qui assure leur recyclage.

À moins de construire un régénérateur de piles jetables, selon les plans que l'Atelier 21 compte bientôt mettre en ligne en open-source. De quoi les recharger 5 à 10 fois, avant de les recycler !

Les vieux appareils électroménagers et les téléphones portables

Votre perceuse / machine à laver / bouilloire fonctionne-t-elle encore ? Si oui, le site de l'éco-organisme Éco-systèmes vous aiguille vers une association à qui vous pourrez la donner, près de chez vous.

Si non, il vous indique les recycleries, Repair Cafés et autres lieux de réparation.

S'il n'y a plus aucun espoir de réparation, le site répertorie aussi les points de collecte, car tous les appareils qui fonctionnent sur piles, secteur ou batteries peuvent être recyclés.

On trouve par exemple des points de collecte pour les outillages électriques dans les enseignes de bricolage. Des opérations de recyclage sont aussi organisées chaque année, comme celle-ci chez Castorama.

Même si le recyclage des appareils électriques et électroniques n'est pas la panacée, comme le rappelle cette tribune dans le Monde de Vianney Vaute. Pour le cofondateur de Black Market, une plateforme consacrée aux produits reconditionnés, l'objectif doit d'abord être de fabriquer des objets plus durables et même de “produire moins, et donc polluer moins”.

 

Les sacs plastiques

À moins que votre commune n'accepte les sacs plastiques dans le bac de tri, utilisez vos derniers sacs plastiques comme sacs-poubelles... et n'en ramenez plus aucun de vos courses. C'est encore le meilleur moyen de ne plus encombrer ses tiroirs, ni polluer !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Le tri facile !