| |

JARDINAGE - Dans quelques jours, l'hiver tirera sa révérence. Le temps est donc venu de préparer son jardin aux beaux jours.

L'hiver touche à sa fin. Les jardins vont bientôt sortir de leur parenthèse hivernale. Quelques fleurs comme les jonquilles et autre jacinthes leur ont déjà redonné des couleurs. Mais avant de voir vos arbustes et massif éclore, quelques menus travaux vous attendent. Petit tour d'horizon.

Bichonner sa terre 

Prendre soin de sa terre avant le retour du printemps.

Prendre soin de sa terre avant le retour du printemps. © Getty Images / Deepblue4you

Après de long mois d'hiver, la terre manque d'oxygène. Il faut lui donner un petit coup de pouce pour qu'elle retrouve sa fertilité. Commencer par un désherbage en éliminant les mauvaises herbes qui ont pris leurs quartiers dans vos massifs, pour obtenir une terre la plus vierge possible. Une fois le désherbage effectué, suit le bêchage qui permet d'assouplir la terre en ramenant la terre enfouie à la surface et inversement.

Si vous estimez que votre terre a perdu un peu de sa qualité, les engrais naturels sont de très bons reboostant. Mélangez-la donc avec du fumier voire du terreau pour les terres argileuses.

Tailler ses rosiers

La taille des rosiers s'opère à la sortie de l'hiver, lorsque les fortes gelées sont passées

© La taille des rosiers s'opère à la sortie de l'hiver, lorsque les fortes gelées sont passées Getty Images / ChrisAt

La taille s'opère à la sortie de l'hiver, lorsque les fortes gelées sont passées. Dernier délai, le mois d'avril. Cette taille ne concerne pas les rosiers non-remontant, dont la taille s'effectue après la fin de leur floraison en août.

Pour s'assurer une taille la plus réussie possible, n'hésitez pas à bien aiguiser votre sécateur avant de vous lancer (pour les plus fainéants, il en existe même à poignée tournante qui permettent de couper les branches sans effort). Veillez également à bien le désinfecter avant usage afin d'éviter de transmettre à tous vos arbustes des maladies.

Pour les rosiers grimpants remontant (qui fleurit plusieurs fois par an) : les 5 rameaux principaux ne doivent pas être taillés, car ils en constituent “la charpente”. Les autres pousses doivent être rabattues de 30 à 40 cm. 

Pour les rosiers tige et buisson, conserver 3 à 5 branches principales. On taille à 15-20 cm et on veille à dégager le centre de l'arbuste afin de relaisser passer la lumière et l'air.

Planter les fleurs vivaces

Les glaïeuls résisteront si le froid devrait perdurer encore un peu.

Les glaïeuls résisteront si le froid devrait perdurer encore un peu. © Getty Images / Stevegeer

Roses trémières, oeillets, bleuets, capucines, coquelicots, peuvent être mis en terre afin de montrer leur bourgeons dès la fin du printemps. On peut également planter des bulbes comme les lys ou les glaïeuls, qui résisteront très bien si jamais le froid devrait perdurer encore un peu.

Entretenir sa pelouse

Le mois de mars est synonyme des premières tontes.

Le mois de mars est synonyme des premières tontes. © Getty Images / Wihteorchid

S'il est encore trop tôt pour semer  (courant avril), il faut préparer le sol. On ratisse les feuilles mortes déposées par le vent d'hiver, on ôte les cailloux et on retire les mauvaises herbes.

On peut également lui passer un coup de scarificateur afin de la régénérer. Enfin, en mars avril, il est nécessaire d'apporter à la pelouse un peu d'engrais qui lui donnera un petit coup de fouet.

Le mois de mars est également synonyme des premières tontes, que l'on effectuera assez hautes. Après la toute première tonte de l'année, il est bon de passer le rouleau sur la pelouse afin de niveler le sol et de remettre en place le gazon malmené par le gel et le dégel. 

Veiller aux insectes

Tous les insectes ne sont pas nuisibles, les coccinelles vous débarrasseront des pucerons.

Tous les insectes ne sont pas nuisibles, les coccinelles vous débarrasseront des pucerons. © Getty Images / Arlindo71

Qui dit printemps dit retour des températures plus clémentes et avec elles, de insectes. Pour éviter que les limaces et autres escargots ne grignotent vos plus belles plantes, aspergez-les avec du purin d'orties et disposez à leurs pieds du marc de café ou de la cendre, que les gastéropodes ne peuvent franchir.

Mais attention, tous les insectes ne sont pas nuisibles, bien au contraire. Les coccinelles ou les perce-oreilles vous débarrasseront des pucerons. Les abeilles et les bourdons polliniseront vos fleurs tandis que les vers de terre se chargent de rendre votre terre fertile en assurant son aération et son drainage.

© Priscille Depinay

 >> Retrouvez tous les articles de notre dossier Préparer son jardin pour l'été

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Le jardin au printemps !