| | |

JARDIN - Votre pelouse est garnie de mousse ou des petites plantes indésirables ? Voici tous nos conseils “green” pour avoir un gazon.

Vous êtes fiers de votre pelouse. Vous l'avez semée au bon moment et ses petits brins verts bien touffus lui donnent un petit air de jardin anglais. Mais, la mousse débarque et des pissenlits pointent leur nez.

Ou peut-être que votre pelouse est complètement envahie par ces mauvaises herbes. Quoi qu'il en soit, vous n'avez qu'une envie : vous en débarrasser.

Il existe deux types de mauvaises herbes :

  • les mauvaises herbes vivaces, qui reviennent chaque année et qui ont des racines très agressives. Il s'agit par exemple du liseron, du pissenlit ou encore du chardon des champs.
  • les mauvaises herbes annuelles qui vivent et meurent en une saison. Elles ont une croissance rapide, mais des racines peu profondes. Comme le synadenium, le pourpier ou l'amarante.

Voici des techniques qui vous permettront de retrouver un beau gazon de manière écolo.

Arracher les mauvaises herbes à la main

“Une belle pelouse, ce n'est pas juste une question de produits pour éliminer les plantes indésirables”, explique Edith Smeesters, biologiste et auteure de l'ouvrage Pelouses écologiques et autres couvre-sol.

Ainsi, la meilleure solution pour ne pas se faire déborder par les mauvaises herbes est de l'entretenir de manière hebdomadaire, en les arrachant peu à peu.

Il s'agit d'enlever chaque mauvaise herbe en prenant soin de bien retirer également les racines pour éviter toute repousse.

Pour les plantes les plus récalcitrantes, aux racines les plus coriaces, aidez-vous d'une binette. N'oubliez pas de porter des gants, c'est plus pratique.

L'eau bouillante amidonnée : un herbicide écolo

L'eau bouillante amidonnée a des vertus herbicides. Utilisez l'eau dans laquelle vous avez fait cuire votre riz, vos pâtes et pommes de terre, et versez-la sur les plantes dont vous souhaitez vous débarrasser.

Il faut quelques casseroles bouillantes pour obtenir un résultat. Nous avons testé sur une plante similaire au pissenlit, au bout de trois eaux amidonnés, la plante a péri. Répétez donc l'opération jusqu'à obtenir satisfaction.

Le vinaigre blanc, un allié du désherbage

Le vinaigre blanc est l'allié du ménage écolo, et il dispose aussi de quelques atouts non-négligeables au jardin, explique Laetitia Royant, auteure du livre Je fabrique mes produits ménagers.

Pour venir à bout de plantes que vous considérez comme indésirables dans votre jardin, vous pouvez :

  • vaporiser directement du vinaigre blanc pur, sur la tige et les feuilles de la plante à éliminer,
  • vaporiser un mélange de vinaigre blanc avec ½ litre d'eau. Puis arroser la plante (les feuilles ainsi que les racines) à éliminer.

Veillez à ne pas asperger des plantes que vous souhaitez garder qui pourraient être de tristes dommages collatéraux.

Le désherbage thermique

Lorsque l'on approche une source de chaleur très forte au dessus des végétaux, il se produit un choc thermique. Les cellules de la plante vont être anéanties par le coup de chaleur. La plante et ses racines vont donc se dessécher dans les jours qui suivent.

Il existe des machines qui fonctionnent selon ce principe : les désherbeurs thermiques. Approchez l'embout près des plantes pendant 1 à 2 secondes. Pour les plantes les plus coriaces, renouvelez l'opération 10 jours plus tard.

Ne rien faire 🙂

“Il faut également accepter la biodiversité comme une partie intégrante d'un environnement sain et être tolérant envers la nature”, indique Edith Smeesters. S'il ne s'agit bien évidemment de ne pas laisser sa pelouse se faire dévorer par une multitude de mauvaises herbes, il ne faut pas à tout prix se lancer dans une chasse afin d'avoir un gazon vierge de tout indésirable.

Et voir aussi la beauté des choses dans certaines mauvaises herbes, comme le pissenlit par exemple, qui fait le bonheur des enfants qui adorent souffler dans leurs petites aigrettes blanches.

Les mauvaises herbes ne sont donc pas mauvaises pour tout le monde.