| |

JARDIN - Les associations pour l'environnement recommandent de ne pas tailler les haies ni d'élaguer les arbres entre le 1er avril et le 31 juillet, notamment pour protéger les oiseaux.

Votre haie a tant et si bien poussé que vous n'avez qu'une envie : tout couper au cordeau. Pas si vite ! Posez ce sécateur, asseyez-vous dans l'herbe et prenez le temps de réfléchir.

Les associations pour l'environnement recommandent vivement de s'abstenir de tailler les haies et d'élaguer les arbres entre le 1er avril et le 31 juillet. Laisser la nature s'épanouir au printemps, c'est encore le meilleur moyen de protéger la biodiversité.

Est-ce interdit de tailler les haies au printemps ?

Comme le détaille la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), beaucoup d'espèces construisent leur nid dans les haies et les arbustes : le merle noir, le rouge-gorge familier, l'accenteur mouchet, le verdier d'Europe, le pinson des arbres, ou encore le bruant zizi. En ne touchant pas à leur habitat naturel pendant toute la période de nidification, vous permettez aux oisillons de grandir tranquillement.

Certes, il n'y a pas d'interdiction formelle. La seule disposition légale concerne les agriculteurs, qui ne doivent tailler ni haies ni arbres entre avril et juillet pour pouvoir toucher certaines aides. Mais, en tant que particulier, votre jardin peut aussi servir de refuge !

Et pour cela, pas question de tailler "seulement quelques branches", en se disant que l'on va faire attention aux nids. Que vous habitiez en ville ou à la campagne, même combat, on ne taille rien au printemps.

"De toute façon, la taille ne se fait jamais en période de montée de sève, cela crée un stress pour la plante. Il faut tailler en hiver, en novembre, décembre ou janvier", insiste Nicolas Macaire, animateur du programme Refuges à la LPO France.

Comment favoriser la biodiversité au jardin ?

Les haies servent aussi d'habitat aux insectes et aux petits mammifères, comme le muscardin et le hérisson d'Europe. Pour aider ce dernier, vous pouvez faire des petits tas de branches sous les haies au moment de la coupe (en hiver, donc) : les hérissons viendront s'y réfugier.

Plutôt que de mettre les déchets verts à la déchetterie, vous pouvez aussi faire du compost. "Ce sera un lieu de nourrissage pour le merle noir, le rouge-gorge familier et le bruant jaune, explique Nicolas Macaire. Ces oiseaux aiment bien chercher au sol pour se nourrir, ils viendront sur le tas de compost pour trouver des vers."

Il conseille également de laisser une bande d'herbe non tondue au pied des haies, pour favoriser la venue des petits animaux et constituer des corridors écologiques.

Enfin, si vous devez replanter une partie de votre haie, choisissez des variétés locales comme l'érable champêtre, le sureau ou encore le charme. Mixer les essences sera bon pour la faune et limitera la propagation de maladies entre les arbustes. Et vous profiterez d'un jardin luxuriant !