| | | |

ÉCO-GESTES - Les applis écolos ont le vent en poupe. L'ONG WWF vient de lancer la sienne avec pour objectif de devenir la référence en matière d'éco-gestes et de conseils pour réduire son empreinte écologique.

Acheter des cadeaux dématérialisés pour Noël, marcher 10 000 pas chaque jour, consommer des pailles en bambou, faire ses courses en vente directe chez les producteurs... Voilà le type de défis auxquels vous propose de participer l'appli du WWF (World Wide Fund For Nature). Quand on sait à quel point certaines applications ont changé la vie des gens, il n'est pas absurde de vouloir changer la planète de la même manière.

Mais dans la pratique, est-ce que ça marche ? Avec l'envie de bien faire, nous avons téléchargé WAG (We Act For Good) sur notre téléphone. L'élément central de l'appli, ce sont donc ces fameux défis qu'elle vous lance.

Certains sont basiques et évidents, comme réduire les emballages plastique quand on fait les courses ou minimiser l'usage de la voiture, d'autres moins évidents, tels que fabriquer soi-même ses produits ménagers, produire son éléctricité ou s'inscrire dans un "repair club", un club où l'on répare les objets abîmés.

Un badge pour sauver la planète

Premier biais de l'appli, vous aurez certainement tendance à choisir des défis "réalistes", faciles à relever, voire des tâches que vous appliquez déjà. Autre souci, une fois que vous avez choisi tous vos défis, rien ne vient malheureusement vous contraindre à les réaliser, si ce n'est votre conscience morale (qui comme on le sait aime bien partir en RTT). Pas de notification intempestive pour vous rappeler que vous êtes une grosse feignasse, pas de cadeau à gagner, pas de bonus à débloquer, rien.

Bien sûr, il y a les "badges", ces récompenses égotiques que des neuros-psychologues de Harvard ont cru bon d'imposer à tout Internet. Le badge "optimiser l'énergie" m'a ainsi été donné parce que j'ai relevé le défi "installer des multiprises à interrupteur", pas de quoi sauver la planète non plus.

Si vous êtes lassé-e d'un défi que vous n'arrivez pas à surmonter, vous pouvez mentir à l'application et passer à un autre, elle vous croira sur parole. Enfin, vos défis passés disparaissent une fois que vous les avez réalisés, ce qui vous empêche de mesurer le chemin parcouru.

Une carte géolocalisée et un calendrier bien utiles pour consommer bio

En réalité, la force de WAG, c'est sa dimension pédagogique et inspirante. Chaque défi est accompagné d'exemples concrets et d'un texte informatif expliquant son intérêt écologique. Le défi "avoir moins de 10 emballages dans la poubelle" conseille ainsi d'acheter des produits d'entretien en éco-recharge, de prendre des bocaux et des sacs en papier pour faire les courses en vrac ou de prendre son café sans sucrette. Un texte rappelle que 267 espèces marines sont menacées par nos déchets.

Mieux, l'appli propose chaque semaine des news autour de l'écologie, et notamment un paquet de conseils pour fêter Noël de manière alternative, saison oblige. Une carte géolocalisée vous indique les restaurants et supermarchés bio et à filière locale, tandis qu'un calendrier vous renseigne sur tout un tas d'événements en France.

Malgré ses petits (ou gros) défauts, WAG fonctionne finalement comme un Jiminy Cricket écolo, qui vous sussure à l'oreille des petits conseils et vous rappelle que des gestes solidaires du quotidien peuvent non seulement sauver la planète, mais aussi vous aider à faire pas mal d'économies d'argent.

Passez à l'action