| | | |

RÉGLEMENTATION - Vous avez envie de construire en bois mais vous ne savez pas si c'est possible dans votre commune ? On vous dit tout.

Les constructions en bois ont le vent en poupe. Elles gagnent du terrain d'année en année partout en France, au profit des classiques constructions en béton ou en brique, pour atteindre, cette année environ 10 % du marché de la construction.

Plus d'une maison en bois sur cinq est construite dans le Grand Est, selon une étude de l'Observatoire national du bois. Suivent ensuite la région Rhône-Alpes et le Grand Ouest.

Il est donc possible de construire une maison en bois partout, tant dans une zone humide ou maritime que dans les régions où il fait plus chaud, même si dans le sud, les constructions sont encore majoritairement minérales”, explique Julien Chauzit, président de l'AfcoBois, le syndicat français de la construction en bois. Pas de contre-indications techniques ou climatiques donc. 

Consulter le Plan local d'urbanisme

La seule restriction vient de l'apparence de votre future maison, en vertu des normes esthétiques ou patrimoniales.

Les maisons en bois doivent respecter certaines règles d'apparence extérieures comme la couleur de la façade, les pentes de la toiture ou encore le type de couverture”, explique Julien Chauzit. “Il est donc impératif de consulter le Plan local d'urbanisme (PLU)

Le PLU, disponible en mairie, définit les règles à respecter en matière de construction et peut interdire certaines formes architecturales sur le territoire de la commune. Dans tous les cas, un permis de construire ne pourra vous être refusé au motif de la nature du matériau de construction.

Faire attention au revêtement extérieur 

Ainsi, on pourra vous refuser un permis de construire à cause de l'aspect des bardages en bois (les maisons de type “chalet” par exemple), ou des angles saillants des maisons en bois massif.

Pour contourner ces exigences, et construire votre maison en bois, on peut dans tous les cas opter pour des maisons à ossatures bois.

Sur une maison à ossature bois, on peut rajouter au dessus de la structure en bois des parements de brique, de roche, où n'importe quel autre type de revêtement pour se conformer aux exigences du PLU. Cela permet de pouvoir les construire partout, sans craindre de refus”, précise Christophe Selame, ingénieur produits chez Castorama. 

Les recours en cas de refus

Pour vous aider, vous pouvez également demander conseil au Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE). Présentez-leur votre projet de construction, avant de déposer sa demande de permis, les conseillers pourront vous épauler dans vos choix.

Si, malgré tout, votre projet de construction en bois a été refusé, vous avez encore deux mois pour adresser une lettre l'auteur du refus, pour essayer de trouver un accord. Ou de faire un recours en justice pour contester la décision auprès du président du tribunal administratif dont dépend votre ville.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Osez la maison en bois !