Le gouvernement annonce la fin des chaudières au fioul d'ici 2022

ÉCOLOGIE - Les premières recommandations de la Convention Citoyenne pour le climat vont être mises en œuvre par le gouvernement français.

En juin dernier, les 150 citoyen-nes de la Convention pour le climat avaient rendu leurs 150 propositions au gouvernement pour réduire les émissions de dioxyde de carbone de la France.

Ce lundi 27 juillet 2020, le gouvernement a présenté les premières mesures qu'il mettra en œuvre par voie de décret. Parmi elles : la fin des chaudières au fioul, la fin des terrasses chauffées et la lutte contre les passoires thermiques.

La fin programmée des chaudières au fioul d'ici 2022

"Le conseil (de défense écologique, ndlr.) s'est concentré prioritairement sur les mesures d'ordre réglementaire de cette convention portant sur la thématique « se loger »", a indiqué la ministre de la transition écologique Barbara Pompili. Raison pour laquelle, l'une des mesures principales concerne les chaudières au fioul et au charbon. À partir du 1er janvier 2022, il sera interdit de poser ce genre de chaudière en rénovation ou dans un logement neuf. En effet, il s'agit d'un mode de chauffage très émetteur de CO2. Cette mesure devrait concerner environ 3 millions de foyers en France nous apprend France Info.

La performance énergétique : propriété écologique

Pour compléter cette interdiction, le gouvernement met également l'accent sur la rénovation énergétique des bâtiments. Ainsi, la performance énergétique va devenir un critère de décence d'un logement et ce, dès le 1er janvier 2023. "Cela permettra aux personnes qui vivent dans ces passoires thermiques – des logements qui consomment plus de 500 kW/h au m2 par an – d'exiger du propriétaire qu'il fasse des travaux, au risque que le juge interdise à ce dernier de percevoir un loyer, voire interdise la location d'un tel logement", a expliqué la ministre Pompili au journal Le Monde.

Interdiction des terrasses chauffées pour les bars et restaurants

Terminé le café en terrasse bien au chaud en plein hiver. Le gouvernement interdit le chauffage extérieur, une "aberration écologique", selon Barbara Pompili. Cette mesure devrait entrer en vigueur au printemps 2021. La ville de Rennes avait quant à elle déjà interdit les terrasses chauffées en janvier 2020.

Le gouvernement a également annoncé des mesures concernant l'artificialisation des sols et la création de nouvelles zones naturelles protégées.

Ce site utilise Google Analytics.