| |

SOLIDARITÉ - Les jardins du coeur de Montluçon permettent aux personnes en situation de précarité énergétique de se chauffer durant l'hiver.

En France, une personne sur cinq est en situation de précarité énergétique. Ce qui signifie que ces dernières ne peuvent pas se chauffer convenablement en raison d'un logement mal isolé et des revenus trop faibles.

Pour apporter un peu d'aide à ces ménages, les Jardins du coeur, une branche des Restos du coeur de Montluçon (en Rhône-Alpes), distribuent gratuitement du bois de chauffage à une quarantaine de foyers.

Du bois pour les personnes isolées en milieu rural 

Nous fournissons majoritairement des personnes isolées dans des communes rurales, jusqu'à 20 km de Montluçon. Nous distribuons 2,5 stères de bois à chaque foyer”, explique Michel Garnier, responsable et accompagnateur socio-professionnel des Jardins du coeur.

En revanche, le bois n'est livré qu'aux familles dont le chauffage au bois et la source de chauffe principale ou unique. “Notre livraison ne concerne pas celles qui aiment les feux de cheminée pour passer un bon dimanche à regarder les flammes”, précise Michel Garnier.

 

Un mode de livraison développé depuis 2016 et qui commence à faire parler de lui. “Nous avons beaucoup de retours positifs et le nombre de personnes souhaitant en bénéficier ne cesse de grimper”, indique le bénévole, dont la permanence est la seule de France à organiser ces distributions.

Donner du travail aux personnes en réinsertion 

Une initiative solidaire qui permet également de fournir du travail aux 24 personnes employées en contrat de réinsertion aux Jardins du coeur. “Les employés ont beaucoup de travail l'été avec le maraîchage mais l'hiver la période était un peu creuse” explique Michel Garnier.

Le bénévole a donc l'idée de demander à la mairie l'autorisation de récupérer le bois communal. Une proposition acceptée par la municipalité, dont les agents débitent le bois avant de le livrer sur le parking de l'association. Les employés en réinsertion prennent ensuite le relais et découpent les troncs en bûches avant de les livrer.

Une distribution qui permet aux foyers de moins souffrir du manque de chauffage mais qui ne doit pas devenir une solution sur le long terme pour ces derniers. C'est pourquoi Michel Garnier aimerait former ses employés en réinsertion “Ils pourraient, lors de la livraison du bois, renseigner les bénéficiaires sur les solutions qui leur permettrait de sortir de la précarité énergétique.”

Le bénévole estime qu'il pourra mettre en place ce système d'ici l'année prochaine. Gageons que devant un tel succès, d'autres antennes des Jardins du coeur se lanceront elles aussi, dans la distribution du bois de chauffage.