| | | |

PERMACULTURE - Dimension, orientation et composition de votre spirale aromatique : suivez nos conseils d'experts pour planter toute une variété d'aromates sur un espace réduit et favoriser la biodiversité.

Un petit muret de pierres qui s'enroule sur lui-même en escargot, des plates-bandes de terres parsemées de multiples plantes aromatiques, le tout montant jusqu'à 1 mètre de haut : voilà le tableau très esthétique que dessine la spirale aromatique.

Cette installation est l'un des classiques de la permaculture, une philosophie qui consiste, en ce qui concerne le jardinage, à respecter au mieux les cycles naturels, à encourager la biodiversité et à laisser les cultures s'autoréguler.

Alors invitez quelques ami-es, proposez-leur un barbecue et passez une journée ou un après-midi à construire d'une spirale d'herbes aromatiques !

Pourquoi construire une spirale de plantes aromatiques ?

Installée dans le jardin tout près de la cuisine, la spirale aromatique offre une grande variété d'aromates pour cuisiner, en occupant un minimum d'espace. "Elle permet d'installer sur un même terrain des plantes qui n'ont pas les mêmes besoins", indique Charles Pioffet, co-fondateur de Naturellement Simples et producteur de plantes aromatiques médicinales, qui propose des stages de construction dans l'Aveyron.

© Isabelle de Lanjamet, Centre Forêt et Bocage de la Chapelle-Neuve

En haut de la spirale, le sol est très sec, ce qui convient bien à la sauge officinale par exemple, tandis qu'en bas on pourra planter de la menthe, qui apprécie une terre humide. Au Sud, on installe les plantes qui aiment le soleil, et au Nord, celles qui préfèrent l'ombre créée par la spirale elle-même.

Comment construire une spirale aromatique ?

Pour ce qui est des outils, vous aurez seulement besoin d'une pioche, d'une bêche, de ficelle et d'un bâton d'un mètre. Observez ensuite votre terrain pour utiliser au maximum des matériaux que vous avez déjà chez vous, comme le veut la permaculture.

Pour une spirale d'un diamètre de 2 mètres (une taille recommandée pour pouvoir cueillir les plantes sans marcher sur les plates-bandes), vous aurez besoin d'environ :

  • 1 m³ de pierres, des briques (deux matériaux qui vont emmagasiner la chaleur et protéger les plantes, comme le fait remarquer Charles Pioffet) ou des rondins de bois (mais ceux-ci vont se dégrader avec le temps, et la spirale sera moins durable),
  • 0,5 m³ de terre,
  • 0,5 m³ de gravats ou du gravier,
  • du sable,
  • éventuellement un peu mortier, pour faire tenir les pierres, mais vous pouvez le remplacer par de la terre argileuse.

Plantez un bâton près de votre cuisine, dans un endroit bien exposé, pour figurer le centre du cercle. Attachez une ficelle d'un mètre de long à ce bâton pour vous aider à tracer le cercle. Disposez des petites pierres pour le délimiter.

Vous pouvez suivre la méthode de Guillaume Pallu, auteur du blog Un potager nature. Ce passionné de permaculture a décaissé le cercle sur 30 cm de profondeur afin de récupérer la terre. Il a ensuite planté des bâtons à intervalles réguliers pour figurer le tracé de la spirale, aux points a, b, c, d et e sur le schéma ci-dessous.

© Un potager nature

Vous pouvez aussi faire comme les stagiaires qui apprennent avec Charles Pioffet et bâtir la spirale par couches successives, sans dessin préalable. Le diaporama ci-dessous montre que les gravats (ou graviers) sont placés au centre la spirale et que la terre monte tout autour.

Plus on monte, moins les plates-bandes auront une couche épaisse de terre et plus il y aura de gravats. Ainsi, l'humidité ne sera pas retenue en haut de la spirale et l'eau de pluie s'écoulera aux étages plus bas. De plus, vous pouvez mélanger du sable à la terre pour le haut de la spirale, comme le propose Guillaume Palluch.

Isabelle de Lanjamet, animatrice nature environnement lors d'ateliers pour tous les publics au Centre Forêt et Bocage de la Chapelle-Neuve, dans le Morbihan, conseille de dessiner une spirale qui tourne vers la gauche, en suivant la course du soleil. Ainsi les plantes bénéficient de plus de soleil dans la journée.

"À chaque fois, c'est une aventure complètement différente", note Charles Pioffet. Votre spirale n'a pas à être parfaite, seulement à être solide. À vous de lui donner la pente que vous souhaitez !

Comment favoriser la biodiversité grâce à une spirale aromatique ?

Pour que les insectes et les petits animaux s'approprient votre spirale, Isabelle de Lanjamet recommande de multiplier les petits abris.

Si vous n'utilisez pas de mortier, ou seulement un peu du côté intérieur de la spirale, les insectes et les lézards s'installeront entre les pierres.

"Vous pouvez aussi intégrer des hôtels à insectes dans le mur", explique Isabelle de Lanjamet. Pour cela, disposez des tiges creuses de différents diamètres, bouchées d'un côté, ou une bûche coupée en deux, dans laquelle vous aurez percés des petits trous assez profonds.

Vous pouvez aussi créer une petite mare en bas de la spirale, pour attirer les crapauds, en creusant un petit trou que vous tapisserez de terre argileuse ou au fond duquel vous placerez une bâche.

Et pour les petits mammifères, pourquoi ne pas créer des petits couloirs dans le mur, par exemple avec une tuile retournée.

Quelles herbes aromatiques vivaces planter ?

En haut de la spirale, vous pourrez planter :

  • de la sauge officinale,
  • de l'origan,
  • du thym,
  • des poireaux perpétuels,
  • de l'ail rocambole,
  • de la sarriette.

Plus bas, plantez des herbes qui préfèrent un sol humide :

  • de l'estragon (côté Nord, à l'ombre),
  • de la menthe,
  • de l'oseille,
  • du cerfeuil,
  • de la ciboulette,
  • du persil.

Plantez les herbes en les espaçant d'une quarantaine de centimètres, au printemps ou à l'automne.

Arrosez seulement au moment de la plantation, pour qu'elles développent leurs racines. Ensuite, plus besoin d'arroser la spirale ! Charles Piollet recommande en revanche de pailler, avec du lin par exemple.

Pas besoin de plus d'entretien ! Vous n'avez plus qu'à admirer votre œuvre depuis la fenêtre de votre cuisine.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Réussir son potager en permaculture !