| | |

DÉCHETS - D'ici 2030, la production mondiale de déchets plastiques pourrait augmenter de 41 % si rien ne change. L'ONG tire la sonnette d'alarme et interpelle les gouvernements, les industries et le grand public pour les encourager à changer leurs habitudes.

À cause de la mauvaise gestion des déchets, on estime qu'un tiers des déchets plastiques produits dans le monde, soit 100 millions de tonnes, sont entrés dans la nature sous forme de pollution terrestre, d'eau douce ou marine d'après le rapport de WWF publié en mars 2019.

Sur la base des conclusions de cette étude, le WWF demande aux gouvernements, aux industries et au grand public de reconnaître que l'approche actuelle face à la crise du plastique est un échec. Néanmoins, l'ONG annonce qu'il est possible d'envisager un avenir sans déchet plastique dans la nature d'ici 2030, si les gouvernants, les industries et le grand public se mobilisent.

Pourquoi autant de plastique dans la nature ?

Le rapport de l'ONG de protection de l'environnement est alarmant : l'environnement est contaminé par des macro, micro et nano-plastiques. Chaque année, les humains et d'autres espèces animales ingèrent de plus en plus de nano-plastique (via les aliments et l'eau potable), dont l'ensemble des effets est encore inconnu.

Ces débris de plastique constituent une menace pour la faune : plus de 270 espèces ont été blessées à cause des matières plastiques.

Pourquoi les déchets sont-ils mal gérés ? Actuellement, seuls 20 % des déchets plastiques sont collectés pour être recyclés. En Europe, près de la moitié des matières collectées sont perdues lors du recyclage, et une grande partie du plastique collecté pour le recyclage ne peut être recyclé pour des raisons de santé, de sécurité, de qualité et de contamination. En outre, la plupart des matières plastiques secondaires créées à partir de plastique recyclé sont de moins bonne qualité que le plastique vierge et sont donc commercialisées à un prix inférieur.

Si rien ne change, d'ici 2030, la quantité de pollution plastique dans les océans devrait doubler.

Que faire en tant que particulier ?

Dans son rapport, le WWF fait de nombreuses recommandations au gouvernement et aux industries. Il donne aussi des pistes au grand public pour agir :

  • S'engager auprès des représentants des gouvernements pour s'assurer qu'ils prennent des mesures visant à réduire, réutiliser, recycler et gérer les déchets plastiques de manière transparente et responsable.
  • Utiliser son pouvoir de consommateur et encourager les industries à faire preuve de leadership en réduisant leur dépendance à l'égard du plastique à usage unique et inutile tout en investissant dans des alternatives respectueuses de l'environnement.
  • Réduire sa consommation de plastique inutile, privilégier le réemploi et recycler ce qu'il n'utilise plus.

Pour commencer, voici déjà les actions simples et efficaces que vous pouvez mettre en œuvre à la maison ou au moment de faire vos courses :