| |

ENVIRONNEMENT - Les consommateurs ont laissé leurs emballages en caisse dans une douzaine de supermarchés. Une grande première en France, à prolonger à votre échelle !

Du plastique pour protéger des bananes ou encore emballer individuellement des madeleines : c'est le type de déchets, absurdes, que dénonce Plastic Attack France. Ce collectif citoyen a organisé sa première opération samedi 2 juin 2018. Dans 11 supermarchés, les consommateurs ont été invités à laisser les emballages de leurs courses à la sortie.

Un moyen de prendre conscience de la quantité de plastique que nous utilisons chaque jour. Mais aussi d'interpeller les industriels et les distributeurs pour qu'ils changent leurs pratiques.

Laisser ses emballages en caisse

"Avec la loi Grenelle 2, les distributeurs (de plus de 2 500 m², ndlr.) ont l'obligation de fournir des poubelles de tri pour que les consommateurs jettent leurs emballages sur place", explique Fanny Vismara, coordinatrice et porte-parole de Plastic Attack France. Ce qui est censé éviter aux particuliers de rapporter ces déchets chez eux et d'encombrer leurs propres poubelles de tri.

"Seulement 10% des magasins prévoient des poubelles au niveau des caisses", estime cependant Fanny Vismara. Elle demande donc à ce que ces poubelles soient bien installées, avec une table pour déballer ses achats, sans bloquer les caisses, et invite en attendant chacun-e à laisser ses emballages aux magasins, pour obliger ces derniers à les prendre en charge.

L'idée : si cela coûte trop cher aux distributeurs de traiter ces déchets, ils seront plus enclins à limiter les emballages de leurs propres marques et à demander aux autres fournisseurs de faire de même.

"Il faudrait que chaque distributeur crée un rayon zéro plastique, comme vient de le faire un magasin aux Pays-Bas", réclame également Fanny Vismara.

Ce que chacun peut faire pour lutter contre le suremballage

Voici d'autres pistes soulevées par Fanny Vismara, pour agir à votre échelle et tendre vers le zéro déchet :

  • contacter le collectif Plastic Attack pour organiser une nouvelle opération dans votre ville,
  • vous prendre en photo avec vos emballages en plastique à la sortie du magasin, et la publier sur les réseaux sociaux avec le hashtag #selfieplastic,
  • ne pas acheter de produits suremballés et privilégier le vrac,
  • acheter fromage et charcuterie à la coupe, plutôt dans une barquette en polystyrène, qui représente plus de plastique que le papier utilisé au comptoir du supermarché,
  • encore mieux, venir avec ses propres bocaux en verre pour acheter fromage et charcuterie à la coupe.

Retrouvez aussi nos conseils pour vous débarrasser du plastique à usage unique à la maison !