| |

ÉCOLOGIE - Quel système d'arrosage choisir ? Quels aménagements prévoir pour économiser l'eau ? Nos conseils pour un beau jardin en été sans consommer trop d'eau.

Article mis à jour le 17 mars 2022.

De beaux légumes au potager, des massifs florissants et même une pelouse bien verte, toutes vos envies sont compatibles avec votre souci de l'environnement. Découvrez les solutions pour arroser votre jardin sans gaspiller !

Comment faire des économies d'eau au quotidien

1. Installez un récupérateur d'eau de pluie

Utiliser l'eau de pluie pour votre jardin est non seulement plus écologique... mais aussi plus économique. Il existe des récupérateurs d'eau de pluie à partir de 20 euros, et l'eau, elle, est gratuite ! Vous pouvez facilement le fixer aux tuyaux d'écoulement des gouttières. Certains designs ajouteront même une touche déco à votre jardin, comme ce modèle qui sert aussi de bac à plantes, ou celui-ci, en terre cuite.

Récupérateur d'eau Garantia Slim. © Castorama

Retrouvez tous nos conseils pour choisir votre récupérateur d'eau et l'installer.

2. Paillez votre jardin

L'eau s'échappe du sol par évaporation, en particulier par temps ensoleillé. En appliquant une épaisse couche de paillis, comme les copeaux
d'écorce de pin
, sur les bordures et massifs, vous pouvez ralentir ce processus et préserver l'humidité du sol.

3. Le binage : bonne ou mauvaise idée ?

Un dicton prétend que "un binage vaut deux arrosages" : en retournant et en aérant la terre, on facilite d'une part la circulation de l'eau jusqu'aux racines, puisqu'on casse une croûte superficielle qui favorise l'évaporation. D'autre part, on supprime des herbes qui peuvent parfois croître (donc boire) au détriment de celles que vous avez plantées. Deux avantages, donc, d'où le dicton.

Mais certains jardiniers remettent en cause cette croyance qu'ils considèrent comme un mythe : en réalité, les adventices contribuent à couvrir le sol et à l'ameublir, par conséquent à limiter l'évaporation tout en favorisant le drainage de l'eau. Pas la peine de les enlever ! Pour beaucoup de jardiniers, la fameuse croûte qui empêcherait l'eau de circuler n'existe que si l'on a mal préparé sa terre. En somme, il faudrait systématiquement pailler son sol si l'on souhaite biner la terre efficacement.

Choisissez le bon système d'arrosage

4. Les kits d'arrosage goutte à goutte

Les kits d'arrosage goutte à goutte sont disponibles dans de nombreuses tailles et sont adaptés à toutes sortes d'emplacements, des suspensions aux bacs, en passant par les plantes des bordures. Ce système arrose chaque plante individuellement à l'aide de petits goutteurs raccordés à un tuyau d'alimentation.

Goutteur en ligne. © Castorama

Ils sont faciles à installer en les raccordant au robinet extérieur et sont ensuite contrôlés par un programmateur d'arrosage, ce qui vous permet d'arroser au meilleur moment de la journée et d'économiser de l'eau.

Programmateur VERVE. © Castorama

5. Les tuyaux perforés

Ils sont parfaits pour les grands massifs et permettent d'apporter l'eau dans le sol, là où elle est réellement nécessaire. Les tuyaux poreux peuvent être enterrés à quelques centimètres en dessous du sol ou sous le paillis et sont reliés à votre robinet extérieur.

Tuyau percé VS arroseur. © Castorama

6. Les arroseurs automatiques

Il s'agit d'un des moyens les plus simples pour arroser le jardin, en particulier les pelouses. Cependant, les arroseurs de surface peuvent également être ceux qui consomment le plus d'eau. N'utilisez jamais un arroseur en plein soleil, sauf en cas d'absolue nécessité. Il est préférable d'arroser tard dans la soirée ou tôt le matin, lorsque l'évaporation est moins importante. Évitez également les journées venteuses, car le jet risque de ne pas atteindre la zone souhaitée.

Des tutos pour fabriquer des systèmes ingénieux

7. Fabriquez des oyas

Enterrés au pied de vos plantes, ils diffusent l'eau petit à petit. Vous pouvez fabriquer vous-même vos oyas, grâce à ce tutoriel. Il suffit pour cela de pots en terre cuite non émaillée, de bouchons en liège et de soucoupes.

Tutoriel pour fabriquer un oya étape 6
© 18h39

8. Préparez un gel d'arrosage

Le gel d'arrosage est une bonne façon d'arroser vos plantes sans gaspiller l'eau, tout en gagnant du temps. Si on peut en acheter dans le commerce, c'est aussi possible de le fabriquer soi-même.

Matériel et ingrédients pour un demi-litre de préparation :

  • Un récipient de 500 ml
  • 375 ml d'eau chaude
  • 2 grammes d'agar-agar ou à défaut 4 feuilles de gélatine alimentaire
  • Un moule à glaçons ou à muffins en silicone

Dans le bocal, mélangez l'agar-agar et l'eau chaude. Placez le mélange dans le moule et laissez reposer au moins 4 heures au frigo.

Adoptez les bons gestes pour arroser

9. Arrosez à la bonne heure...

Le timing est un facteur à prendre en compte pour arroser votre jardin. En été, il est préférable d'arroser tôt le matin ou en fin de soirée. Le sol est alors plus frais, une plus grande quantité d'eau pénètre donc dans le sol et l'évaporation est réduite.

10. ...et au bon endroit !

En cas d'arrosage avec un tuyau ou un arrosoir, arrosez sous le feuillage, directement au niveau des racines. Cela permet d'éviter de perdre de l'eau et d'ajouter l'eau là où elle est nécessaire. Il existe aussi des plantes dont les feuilles sont sensibles à l'humidité, il est donc obligatoire de retirer la pomme de l'arrosoir pour irriguer directement le pied.

11. Optez pour des plantes qui nécessitent peu d'eau

Certaines plantes résistent particulièrement à la sécheresse, comme la lavande, le sedum ou les succulentes. Retrouvez tout une liste de plantes dromadaires dans cet article. Ajoutez un coin d'ombre pour vous, et vous serez paré-e pour la canicule !

12. Arrosez moins souvent mais en plus grande quantité

Les jardiniers qui travaillent dans des milieux secs et arides le savent bien : arroser moins souvent permet aux plantes de favoriser leur résilience et d'aller chercher l'eau plus profondément sous la terre en développant leurs racines. Pas la peine d'arroser tous les jours, au contraire : une trop grande humidité contribue à l'apparition de maladies et maximise l'évaporation.

Bref, arrosez à intervalle plus éloignés, mais n'hésitez pas dans ce cas à le faire abondamment, pour que l'eau pénètre bien dans la terre. Attention à bien vous adapter aux plantes également, les semis ou les radis auront par exemple besoin de plus d'attention qu'un plant de tomates.

13. Suivez bien la météo !

Ça paraît évident, et pourtant... Assurez-vous bien qu'il ne va pas pleuvoir la nuit ou le lendemain avant d'arroser, ce serait ballot de subir le fameux effet "dès que je lave ma voiture, il se met à pleuvoir à torrents".

Avec toutes ces astuces, vous êtes prêts pour économiser l'eau et optimiser au maximum vos ressources !

Passez à l'action