| | | |

CHAUFFAGE - Bûches, pellets ou encore crottin de cheval, nous dressons la liste des combustibles pour votre chauffage au bois.

Bois, granulés, bûches reconstituées, vous pensez peut-être tout connaître des combustibles existants pour votre chauffage au bois.

Mais 18h39, vous a dégoté des alternatives surprenantes de derrière les fagots.

Ce petit récap pourra vous être utile pour choisir votre poêle à bois, ou opter pour des solutions plus écologiques et locales.

Les combustibles classiques

1 - Les bûches : la solution la plus classique pour son poêle à bois

Adaptées aux cheminés, aux inserts, aux chaudières et à certains poêles, les bûches sont calibrées en tronçon de 33, 40 ou 55 cm, selon la taille du foyer.

Il faudra penser à alimenter le feu régulièrement afin de ne pas interrompre la production de chaleur dans le logement.

© XXLPhoto/iStock

  • Avantages : C'est la solution la plus courante. 
  • Autonomie : De 5 à 10 heures.
  • Stockage : Garder les bûches dans un environnement sec et ventilé permet d'obtenir une combustion idéale.

2 - Les granulés de bois ou pellets

Constitués de sciures de bois compacté, les granulés de bois, appelés également “pellets” peuvent être utilisés dans les chaudières biomasses, les inserts ou encore les poêles à bois.

© Jill InspiredByDesign/iStock

  • Avantages : Leur valeur énergétique est supérieure à celle des bûches. Ce qui signifie que la production de chaleur lors de la combustion est plus élevée. D'autre part, il permet de réduire les émissions de gaz nocif.
  • Autonomie : de 12 à 27 heures.
  • Stockage : Il est nécessaire de les stocker dans un endroit sec, à l'abri de l'humidité et de la chaleur.

Les combustibles alternatifs pour le chauffage au bois

3 - Le crottin de cheval : un combustible écolo

La litière de cheval est aussi un excellent combustible. Des bûches surprenantes sont fabriquées à partir de copeaux de bois et de crottin de cheval.

Elles peuvent être utilisées dans les cheminées, les inserts, les chaudières et les poêles à bois.

© Nullplus/iStock

  • Avantages : Plus compactes et plus sèches, la valeur énergétique est quatre fois plus importante que le bois ordinaire. D'autre part, biodégradables, les cendres peuvent être récupérées pour en faire un engrais pour son jardin.
  • Autonomie : De 1h30 à 2h30.
  • Stockage : Il faut les garder bien au sec, loin de l'humidité.

4 - Du marc de café pour se chauffer

Une fois collecté auprès des particuliers et des entreprises, le marc de café est conservé dans des cellules de stockages, avant d'être séché et mélangé à de la sciure de bois. Ce qui permet d'obtenir des granulés et des bûches de marc de café.

Il est possible de s'en servir dans les inserts, les chaudières et les poêles à bois. Cependant, il est toutefois nécessaire de faire attention lors de l'achat du poêle à bois qu'il soit bien compatible avec ce combustible.

© RyanJLane/iStock

  • Avantages : C'est un produit recyclé ! Et tout comme le crottin de cheval, la valeur énergétique est supérieur au combustible classique. D'autre part, il émet dix fois moins de monoxyde de carbone que le bois. Ne laissant aucune cendre, le nettoyage n'est plus obligatoire.
  • Autonomie : 2 heures.
  • Stockage : Secs et propres, les granulés et les bûches en marc de café peuvent être stockés chez soi.

5 - Des plaquettes forestières alternatives aux bûches traditionnelles

Les plaquettes forestières sont obtenues grâce au broyage des branches d'arbres et ne peuvent être utilisées que dans les chaudières à alimentation automatique.

  • Avantages : Bien sèches, elles permettent d'obtenir une bonne performance énergétique. Elles sont également écologiques.
  • Autonomie : Non communiqué.
  • Stockage : Elle doit être mis dans un endroit étanche à l'eau et ventilé.

6 - Des bûchettes de bois compressé pour se chauffer

Réalisées à partir de copeaux ou de sciures de bois, les bûchettes compressées (aussi appelées reconstituées ou densifiées) sont destinées aux foyers fermés : poêle à bois, chaudière biomasse et insert.

Le coût de ce combustible est toutefois plus élevé que les autres. 

  • Avantages : Elles possèdent une valeur énergétique trois fois supérieurs à une bûche classique et un faible taux d'humidité.
  • Autonomie : De 3 à 10 heures.
  • Stockage : Elles doivent être mises dans un endroit à l'abri de l'humidité et de l'eau.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Le grand retour du chauffage au bois !

Passez à l'action