| | |

IMMOBILIER - Cave, garage, parking : de plus en plus de particuliers investissent dans de petits espaces pour les louer. Décryptage.

L'achat de caves et garages aurait-il remplacé le placement dans les petits studios et chambres de bonne ? En témoigne notamment le développement des agences immobilières dédiées aux petits espaces, mais aussi des plateformes de co-stockage qui permettent de louer ces espaces facilement.

Cela René, 39 ans, informaticien vivant en banlieue parisienne l'a bien compris. Alors qu'il souhaite investir dans un local plus grand pour y garer sa nouvelle moto, mais cherche une solution pour le financer.

Il trouve un local de 25 m2 à la Défense. " Je me suis renseigné pour en faire un garde-meuble et puis j'ai découvert les joies du co-stockage ", nous explique René. Pour financer les 30 000 euros de l'espace, René va louer une partie de son espace à des particuliers.  

Très vite le succès est au rendez-vous. Il se souvient : “Ça s'est rempli super vite et ça m'a permis de couvrir mon crédit rapidement.” Résultat, il est maintenant propriétaire de 4 locaux qui lui rapportent 1600 euros par mois.

Un investissement rentable qui se porte très bien

« Il y a une vingtaine d'années on achetait des chambres de bonnes à Paris, pour faire du cash rapidement. Aujourd'hui il faut descendre dans les étages, dans les sous sol », analyse Laure Courty, fondatrice de la plateforme de location de petits espaces entre particuliers, Jestocke.com.

Et ils sont de plus en plus nombreux, à l'image de René à investir dans de petits espaces comme les caves ou les parkings. "C'est un marché en forte croissance", ajoute-t-elle.

Une tendance que confirme M. Platero, président de la FNAIM : “le marché des caves se porte à merveille. Il a augmenté de 200% entre 2015 et 2017”. Des achats entre particuliers du même quartier selon lui, pour répondre à une population qui a de plus en plus besoin de stocker, conserver ses biens ; le prix du m2 ayant pour conséquence des surfaces de vie de plus en plus petites.

Une tendance que confirme la fondatrice de Jestocke.com : "Les gens aujourd'hui privilégient la surface habitable. On achète un appartement avec des pièces à vivre et non plus des dépendances", D'où la popularité des plateformes de stockage entre particuliers comme Jestock ou encore Ouistock qui coûtent environ 60% moins cher qu'un local de stockage classique.

Ici, les 10 mètres cubes sont loués 50 euros par mois.

© Hugo Passarello Luna

Moins d'entretien et moins cher qu'une maison

Avec ses 70 contrats locatifs répartis sur ses 4 stands, René loue chaque palette environ 23 euros par mois, ce qui lui permet de dégager mensuellement un revenu d'environ 1600 euros. Une belle affaire ! Surtout que le turn-over est raisonnable: "La durée minimum de location est d'un mois mais en moyenne les contrats durent entre 8 et 16 mois", précise-t-il.

D'autant que l'entretien ne nécessite pas autant de travail qu'un appartement, comme nous le confirme l'informaticien : " Je mets régulièrement des palettes neuves, je m'occupe de la peinture au sol, celle des murs. Je fais en sorte que le local soit propre pour les locataires. "

Quand on lui demande s'il compte vendre un jour, René est catégorique : " je ne vais pas vendre la poule aux œufs d'or ! "

Le poule aux oeufs d'or est un pari risqué

Une poule aux œufs d'or qui peut être une solution intéressante, pour les jeunes notamment, qui n'ont pas les moyens d'acheter un appartement. Laure Courty confirme : " puisque les montants d'investissement sont en dessous de 20 000 euros, c'est une prise de risque moindre. Pour une première accession à de l'immobilier c'est intéressant pour celles et ceux qui ont de faibles capacités d'endettement. "

Mais le pari reste risqué si l'on en croit le porte parole des notaires de Paris, maître Delesalle : " il faut prendre en compte l'incertitude du capital engagé. Vous n'êtes pas à l'abri que du jour au lendemain un immeuble se construise à proximité de votre local ou garage avec beaucoup de garages. Dans ce cas là, la valeur de votre bien risque de chuter ! "

Sans compter les frais d'achat de la cave qui restent très chers : "puisque ces frais sont fixes pour n'importe quelle surface, quand on les rapporte à une petite surface comme une cave, proportionnellement cela revient cher" , explique-t-il.

Si vous n'avez pas l'intention d'acheter un petit espace mais manquez tout simplement d'espaces, retrouvez notre article sur les espaces de stockage entre particuliers.