| | | |

RECYCLAGE - Des réductions sur des billets de cinéma ou de matchs de foot, voilà ce que propose cette start-up lyonnaise en échange du recyclage de bouteilles en plastique.

Mon objectif est simple : trier plus et mieux.” Lorsqu'il s'agit de recyclage, Eric Brac de la Perrière est catégorique.

Cet ancien directeur général d'Éco-emballages (un des deux organismes agréés par l'État organiser, superviser et accompagner le recyclage des emballages ménagers en France) a créé Yoyo en 2016, un site collaboratif qui oeuvre pour l'amélioration du tri des déchets plastiques.

Je suis parti d'un constat : le taux de recyclage en ville est seulement de 30 %. C'est là où l'on consomme le plus que l'on recycle le moins. Donc il reste deux solutions : soit on attend que la conscience écologique se répande davantage, soit on agit”, lance Eric Brac de la Perrière.

Trieurs et coachs au service de l'écologie

Et, de toute évidence, Eric Brac de la Perrière n'entendait pas rester les bras croisés. C'est ainsi qu'est né Yoyo.

Comment fonctionne ce site ? Il suffit de s'inscrire sur le site en tant que trieur ou coach.

© Yoyo

Le trieur se charge de trier ses bouteilles de plastique transparent et de les mettre une fois compactées, dans un sac que lui aura remis le coach. Ce dernier se charge de la collecte des sacs avant que ceux-ci ne soient envoyés vers un centre de recyclage local.

Mise en place d'un système de récompenses

Toute la différence avec le système de tri des déchets classique est la récompense à la clé. Pour chaque sac rempli ou collectés, les trieurs et coachs reçoivent des réductions sur des billets de cinéma, de matchs de foot, ou dans certains magasins.

© Yoyo

Je milite pour une écologie positive plutôt que répressive”, indique le créateur de Yoyo. Avec ces récompenses, il espère mobiliser davantage de citoyens que les systèmes contraignants mis en place dans certaines municipalités, comme les amendes pour les mauvais trieurs par exemple.

Atteindre 30 villes dans les deux ans

Yoyo est partenaire de diverses entreprises de recyclage, auxquelles il vend les bouteilles en plastique collectées, ce qui lui permet de financer ces bons de réductions offerts à ses membres.

Actuellement en test à Lyon et à Bordeaux, Yoyo a des velléités d'expansion. Ce recyclage incitatif devrait voir le jour à Nice au mois de mai et à Marseille en juin, pour atteindre une trentaine de villes d'ici un an ou deux.

Actuellement, 500 personnes participent l'expérience Yoyo. Et vous ?

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Le tri facile !