| |

INFOGRAPHIE - Tarifs, conditions, attentes... l'UFC Que choisir a demandé aux personnes âgées dépendantes ce qu'elles pensaient de l'aide à domicile.

Auxiliaire de vie, aide ménagère, autant d'aides à domiciles souvent indispensables lorsque vieillesse rime avec dépendance. Sachant que 81 % des Français souhaitent finir leur vie chez eux, il est important de se pencher sur ces aspects de la vie, pour permettre à chacune et chacun de vivre au mieux et le plus longtemps chez soi.

Mais que pensent les premiers concernés de ces services ? C'est la question que s'est posée l'UFC Que choisir.

L'association de défense des droits des consommateurs a envoyé un questionnaire par mail et 375 personnes y ont répondu. Cependant, dans 6 cas sur 10, c'est un de leur proche qui a rempli le questionnaire, précise Que Choisir. 

 

Les bénéficiaires de ces prestations, principalement des femmes du fait de leur plus longue espérance de vie, cumulent près de 56 heures d'aide par mois, soit deux heures par jours. Un temps insuffisant : “50 % de répondants estiment avoir besoin de 27 h supplémentaires”, détaille l'enquête.

Les principaux besoins concernent de “l'aide à la vie quotidienne”, à laquelle 91% des répondants ont recours. Cela correspond au ménage, à la préparation des repas, au petit bricolage.

Vient ensuite le soin apporté aux personnes dépendantes (se laver, s'habiller, se nourrir etc.), indispensable pour 78% des sondés.

À noter que l'accompagnement (courses, sorties, démarches administratives), n'est mentionné que par 40% des répondants. “On peut supposer que les familles participent davantage à ce type d'activités” en déduit l'association.

>> Retrouver le détail de l'enquête ici.

 

 

© UFC Que Choisir