| | |

COULEUR - Lesquelles vont ensemble, combien peut-on en associer… une styliste vous donne ses meilleurs conseils pour voir la vie en rose et ne pas broyer du noir ! 

Harmoniser sa décoration, c'est une histoire de formes mais aussi de couleurs ! C'est d'ailleurs ce que l'on remarque en premier dans une pièce. Alors quand on décide de changer de déco, il faut faire attention aux teintes choisies, pour se sentir bien chez soi et que le tout reste joli. 

Élise Chanson, styliste pour Kingfisher, la maison mère de Castorama, vous livre ses précieux conseils pour adopter la couleur chez vous, en évitant la faute de goût !

La règle la plus commune : pas plus de trois couleurs dans une même pièce

Pas plus de trois couleurs dans une même pièce. Cette règle fondamentale est un basique de la décoration. “Attention, ici on parle aussi bien de la couleur des murs que du sol ou des meubles”, prévient Élise Chanson. Au-delà, l'œil se disperse et vous perdez la notion d'harmonie. 

Vous pouvez cependant jouer sur les déclinaisons de ces couleurs, avec des nuances plus claires ou plus foncées. Voyons quelles possibilités s'offrent à vous :

Les différentes associations de couleurs

“Il existe plusieurs façons d'accorder les couleurs ensemble, chacun aura ses préférences en fonction de sa sensibilité”, juge Élise Chanson. 

  • Les harmonies chaudes ou froides

Sur le cercle chromatiques, les couleurs sont classées les unes après les autres. Les couleurs froides (vert, bleu, violet…) évoquent la fraîcheur, le calme, l'apaisement, alors que les couleurs chaudes (rouge, jaune, orange…) sont associées à la chaleur, au bien-être, à l'énergie positive.

© Castorama

L'harmonie analogue consiste à associer trois teintes voisines sur le cercle chromatique. L'harmonie peut ainsi être chaude ou froide.

© Castorama

L'harmonie complémentaire consiste à associer deux teintes qui sont opposées sur le cercle chromatique. L'une des couleurs sera chaude, l'autre froide. Associez toujours une troisième couleur neutre (blanc, beige, gris…) pour calmer le jeu.

© Castorama

L'harmonie triangulaire consiste à associer trois couleurs formant un triangle équilatéral sur la roue chromatique. Le résultat est très énergique !

© Castorama
  • Le monochrome ou le camaïeu

“Il s'agit d'une déclinaison d'une seule couleur en différentes teintes”, explique Élise Chanson. Par exemple, vous choisissez un vert kaki, et le déclinez en nuances plus claires et plus foncées.

© Castorama

Le conseil de l'experte quand vous choisissez un monochrome : “il faut amener un élément différent pour chahuter l'ensemble, sinon on s'ennuie assez vite”. Si les coloris de votre intérieur sont froids, choisissez des accessoires chauds et vice versa.

Bien proportionnaliser les couleurs

Pour bien harmoniser sa déco, il faut également que les couleurs soient bien proportionnées. “Si on retrouve trois couleurs dans les mêmes proportions, c'est ennuyeux”, explique la styliste. 

La bonne équation : 

  • Une couleur majeure : c'est celle que vous allez utiliser le plus dans la pièce et/ou qui sera sur un mur ou un gros élément de déco comme un canapé, 
  • Une couleur mineure : c'est la nuance que vous utilisez avec parcimonie et/ou pour les objets plus petits (fauteuil, chaise, édredon…)
  • Une couleur en touche : pour les accessoires comme les coussins, le plaid, les cadres…

Choisir les couleurs pour sublimer la maison

Le choix des couleurs se fait aussi en fonction du style de votre logement, de la pièce que vous souhaitez aménager ou des coloris déjà présents dans votre intérieur ! 

  • En fonction de votre logement

"N'importe quelle maison a ses propres caractéristiques (une cheminée, un toit en pente, des moulures, des portes ou fenêtres, un mur en pierre…) qui pourront être soit soulignées, soit gommées", explique l'experte. La couleur et la peinture tout particulièrement est un outil qui vous aidera à mettre en avant ces éléments de votre architecture.

Même dans une maison sans caractère, on peut jouer avec les couleurs en peignant un mur ou en créant un soubassement qui n'existait pas, pour donner de la hauteur à une pièce assez banale par exemple, ou souligner des ouvertures.

  • En tenant compte de la fonction et de l'orientation de la pièce

Comme expliqué précédemment, les couleurs froides et chaudes ont chacune des connotations, elles peuvent agir sur notre humeur. On évitera par exemple de mettre du rouge dans une chambre, mais aussi des couleurs trop froides dans une pièce au nord.

  • En fonction des couleurs déjà présentes

Même si vos murs sont blancs, votre pièce peut déjà être colorée… regardez le sol par exemple, ou le mur de briques visible dans votre cuisine !

“Il ne faut pas oublier qu'un parquet ou des briques ont des couleurs aussi. Il faut justement s'en servir pour créer une harmonie”, souligne Élise Chanson. Alors surtout, ne les oubliez pas dans la conception de votre palette.

“Souvent, on oublie d'harmoniser le sol avec le reste de la déco”, déplore la styliste. Une couleur sombre peut être un super avantage quand on veut créer une ambiance cocooning par exemple.

Enfin, n'hésitez pas à tester les couleurs chez vous pour vous rendre compte du résultat en conditions réelles. Pour la peinture par exemple, vous trouverez des testeurs (tout petits pots) qui permettent de faire des essais sans gaspiller !