| |

BROCANTE - Avec nos conseils d'expertes, vous allez pouvoir dénicher le meuble idéal, le restaurer, le peindre et le rendre original.

Au détour d'une allée de la brocante que vous sillonnez depuis tôt ce matin, vous tombez sur cette commode qui vous fait de l'œil. À moins que vous n'ayez déjà succombé aux charmes de ce chevet en bois, qui trône au milieu de votre salon en attente d'être bichonné ?

Mais comment rénover vos meubles chinés ? Quelles sont les méthodes pour les customiser ?

Nous avons réuni les conseils de trois expertes de la trouvaille, qui vous livrent également leur trucs et astuces.

1 - Débutant-es, restaurez des meubles simples

Il faut au minimum deux jours pour rénover un petit meuble”, estime Anne-Sophie Wrobel, qui chine, restaure, et présente ses trouvailles sur son compte Instagram @la_petite_trafikot.

Restaurer des meubles n'est donc pas une activité à prendre à la légère : elle prend du temps, et surtout de la place.

Rénovation d'un buffet vaisselier par Anne-Sophie La petite Trafikot

Je conseille aux personnes qui débutent de commencer par restaurer des meubles simples, sans trop de moulures ni de complications”, explique Marie Ducreux, autrice du blog Une hirondelle dans les tiroirs, qui restaure et customise également du mobilier.

Table, buffet, commode sont donc les meubles à privilégier quand on veut se lancer dans un tel projet. Préférez aussi le bois massif au contreplaqué, plus facile à restaurer.

2 - Vérifiez l'état du meuble avant de l'acheter

Il est important de vérifier l'état du meuble avant de l'acheter”, préviennent Marie MPP et Morgane Peinado, les deux comparses du compte @mespetitespuces sur Instagram, qui chinent, restaurent et customisent des meubles.

Pieds, portes, charnières, même si tout est réparable, vérifiez quand même leur état pour éviter les grosses dépenses de temps et d'argent.

Si le bois est trop abîmé par les insectes, comme les vrillettes, il devient trop fragile. Dans ce cas, nous ne l'achetons pas”, explique Marie MPP. Idem si les matériaux ont été endommagés par l'eau et qu'ils sont gonflés ou gondolés, qu'ils présentent des auréoles huileuses ou que les portes sont voilées.

Meubles rénovés par Marie et Morgane Mes Petites Puces

N'hésitez pas à retourner le meuble, à inspecter la verrerie et à ouvrir les tiroirs.

Les deux amies conseillent également de vérifier les outils qui seront à votre disposition pour réparer le meuble, car il serait dommage par exemple de ne pas pouvoir raboter un pied si vous n'avez pas le matériel nécessaire.

3 - Négociez le prix du meuble

Enfin, avant de conclure l'achat, n'hésitez pas à négocier le prix. “S'il y a des défauts, j'essaie d'avoir un rabais de 20 % sur le tarif initial”, indique Anne-Sophie Wrobel.

Elle conseille également de discuter avec les vendeurs, de se renseigner sur l'histoire du meuble. “User de son charme, ça fonctionne souvent”.

Enfilade rénovée par Marie Une Hirondelle dans les tiroirs

4 - Préparez votre meuble pour le restaurer

Une fois le meuble arrivé chez vous, il va falloir le restaurer.

Avant toute chose, je liste les travaux à réaliser pour le restaurer”, explique Anne-Sophie. Un bon moyen de ne rien oublier, et de ne pas s'éparpiller.

Pour voir tous ses défauts, nettoyez-le avec une petite éponge humide et un peu de savon de Marseille ou de lessive douce. “Évitez de mettre de l'eau sur le chêne et les matériaux fragiles, des auréoles pourraient apparaître et le bois pourrait foncer”, conseille Marie Ducreux.

Aspirez ensuite le tout, pour enlever toute la poussière.

5 - Commencez le décapage

La première étape de la restauration consiste à poncer le meuble, pour enlever les différentes couches de vernis et de peinture. Munissez-vous de gants, de lunettes, d'une tenue adaptée et d'un masque, et démontez les portes et les tiroirs. N'oubliez pas de les numéroter pour les remonter dans le bon sens.

Plusieurs options s'offrent à vous : le décapage chimique, mécanique ou thermique.

Anne-Sophie conseille plutôt les deux derniers, par souci écologique.

Attention, certaines peintures anciennes contiennent du plomb, et sont d'autant plus nocives. “Pour la repérer la peinture au plomb, il faut regarder sa consistance : elle est très épaisse, et très brillante. Elle se déchire comme du papier et cloque lors du décapage thermique”, indique Anne-Sophie.

Meubles rénovés par Marie et Morgane Mes Petites Puces

Si vous choisissez le décapage mécanique, avec une feuille ou une ponceuse, Marie Ducreux conseille d'utiliser un gros grain (80-120), puis un grain fin (180-240), toujours dans le sens des veines pour le bois.

Le ponçage produit beaucoup de poussière ; aspirez le tout avec votre aspirateur.

C'est aussi le moment de décaper les pièces métalliques d'origine que vous allez réutiliser : poignées, charnières, verrous…

Anne-Sophie utilise du blanc de meudon et de la paille de fer triple zéro pour redonner de l'éclat à ses pièces en métal. Marie Ducreux utilise une brosse fine qui se fixe sur sa perceuse.

6 - Traitez vos meubles contre les insectes

Pour éviter que vos meubles en bois ne se fassent dévorer par les insectes, ou qu'ils n'amènent des parasites chez vous, il faut appliquer un traitement xylophène.

Les expertes conseillent de passer plusieurs couches du produit sur le meuble, en respectant les temps de séchage.

Pour bien traiter les pieds en bois, qui sont souvent attaqués, je les plonge dans une bassine dans laquelle j'ai mélangé un peu de produit et de l'eau. Le mélange va remonter dans le bois”, indique Anne-Sophie Wrobel.

7 - Réparez le meuble

Charnière abîmée, trous, tiroir qui flanche… C'est le moment de réparer tout ce qui ne va pas.

Pour combler les défauts du bois, vous pouvez appliquer de la pâte à bois, puis poncer.

Si les pièces sont trop abîmées, n'hésitez pas à les remplacer. Les poignées sont aussi des éléments à changer pour apporter de la modernité au meuble.

Table de ferme rénovée par Marie Une Hirondelle dans les tiroirs

8 - Choisissez votre finition, option 1 : aspect brut

Pour un aspect brut, appliquez deux couches de vernis ou d'huile mate. Prenez garde à choisir une teinte adaptée à la couleur du bois. Poncez entre les deux couches.

Cette finition est recommandée pour les meubles en rotin notamment. Pour ceux-là, appliquez également de l'huile de lin, comme le conseille Anne-Sophie, pour leur redonner de l'éclat.

9 - Choisissez votre finition, option 2 : la peinture

Avant de choisir la peinture, il faut appliquer une sous-couche adaptée au support. N'oubliez pas de protéger votre sol. Poncez avec un grain fin et nettoyez une nouvelle fois.

Choisissez ensuite une peinture de qualité : “Il serait dommage d'avoir passé autant de temps sur la rénovation du meuble et d'avoir un rendu moyen”, prévient Marie MPP.

Avec un pinceau à rechampir, dégagez les angles, et appliquez ensuite la peinture avec un petit rouleau laqueur.

Pour protéger les éléments qui ne doivent pas être peints, comme les verrous ou les charnières, on pose de l'adhésif”, conseille Marie MPP.

Attention aussi aux éléments glissants, comme les tiroirs, qui peuvent rester collés si la peinture sèche.

Et si vous souhaitez peindre aussi l'intérieur de votre meuble, les côtés de tiroirs par exemple, il vaut mieux bien les poncer car “pour les meubles anciens, le jeu est parfois millimétré”, ajoute-t-elle.

Meubles rénovés par Anne-Sophie La petite Trafikot

10 - Customiser avec du papier peint

Certain-es aiment ajouter du papier peint à l'intérieur des meubles. “Il faut simplement choisir de la colle adaptée”, explique le duo.

Les pochoirs ou la peinture ardoise sont d'autres moyens simples de personnaliser un meuble”, conclut Marie Ducreux.

Vous connaissez maintenant la marche à suivre ! Et si vous êtes en panne d'inspiration, voici les 18 objets tendance à chiner d'urgence en brocante.

>> Vous avez réalisé ce tutoriel ? Envoyez-nous vos photos et vos remarques, nous publierons les plus belles réalisations !