| |

HISTOIRE - Un collectif de chercheurs et chercheuses propose de prendre du recul sur la transformation de nos maisons ces deux derniers siècles, pour mieux relever le défi du télétravail.

Le média Et Demain notre ADN publie un dossier sur la maison de demain, en partenariat avec Castorama. Nous vous partageons des passages de l'un des articles de ce dossier.

On l'a oublié, mais travailler hors de la maison est une invention récente ! Le collectif de chercheurs et chercheuses Païdeia opère un retour historique, dans un article publié sur Et Demain Notre Adn.

Un travail utile pour adapter nos maisons au télétravail qui se généralise aujourd'hui avec l'épidémie de Coronavirus.

"Au début du XXe siècle, les deux tiers des Français travaillent encore chez eux."

Collectif Païdeia

Les paysans, les artisans ou les marchands travaillent alors à la maison. Espace familial et professionnel se confondent encore.

L'industrialisation, amorcée au XIXe siècle, vient peu à peu séparer ces espaces et modifie profondément notre façon d'habiter. On construit des usines souvent hors des villes. En 1933, la charte d'Athènes clôt le quatrième Congrès Internationale d'Architecture Moderne, en actant la séparation des zones industrielles et résidentielles.

Les logements eux-mêmes se transforment. La maison-atelier disparaît. Chaque membre de la famille peut désormais disposer d'un espace personnel, y compris, grande révolution, les enfants. Mais c'est seulement dans les années 1960 que le confort moderne des maisons et des appartements individuels se démocratise.

Finalement, à la fin du XXe siècle, la quasi-totalité de la population travaille en dehors de la maison.

"Ce processus s'étale sur un peu plus d'un siècle et constitue pour la grande majorité d'entre nous le cadre de notre existence. Il n'en demeure pas moins récent et unique à l'échelle de l'histoire humaine, et est aujourd'hui déstabilisé."

Collectif Païdeia

Le confinement a révélé que nos logements n'étaient pas faits pour télétravailler. Surtout quand on doit garder les enfants en même temps ! Mais le télétravail est bien parti pour devenir une nouvelle norme. Alors comment s'adapter ?

Et si nos logements redevenaient des maisons-ateliers ? Non pas avec de grandes pièces à tout faire, mais des espaces que l'on peut ouvrir et fermer selon nos besoins.

Le collectif Païdeia donne deux idées intéressantes pour recréer un peu d'intimité :

Voilà pour le travail de bureau, sur son ordinateur. Mais qu'en est-il des autres activités ?

Autre piste : il se pourrait bien que l'on fabrique de plus en plus les objets dont on a besoin au quotidien chez nous ou dans des petites usines d'imprimantes 3D installées au rez-de-chaussée de nos immeubles. C'est ce que propose l'architecte Vicente Guallart dans un projet de nouveau quartier autosuffisant.