| |

CONSEILS D'ARCHI - Dans une cuisine ouverte, dans une entrée ou dans une salle de bains, mélanger carrelage et parquet est du plus bel effet ! Voici comment réussir la transition entre les deux.

Voici une problématique que Jérémy Hérard, architecte d'intérieur et fondateur des agences d'architecture Notes de Style, connaît par coeur. Pourquoi ? Il la retrouve “dans neuf chantiers sur dix”.

Le plus souvent, la question se pose entre la cuisine ouverte et le salon. Mais vous pouvez jouer avec ces deux revêtements de sol dans toutes les pièces de la maison, de l'entrée à la chambre. “En France, le carrelage n'est vu que comme un revêtement de pièce humide, mais grâce aux énormes gammes de carrelage existantes, on peut s'amuser partout, la seule limite c'est notre imagination”, affirme Jérémy Hérard.

Voici quelques pistes pour vous lancer !

© Notes de style

Quel carrelage choisir ?

Les carreaux de ciment ont tendance à sublimer le parquet, ce sont deux matériaux opposés qui fonctionnent bien ensemble”, apprécie Jérémy Hérard. Ce choix est tout indiqué pour créer un faux tapis en carrelage au milieu du parquet, dans le salon ou dans l'entrée. Mais, souvent, l'architecte préfère utiliser du carrelage imitation carreaux de ciment, plus économique, bien moins fragile et moins sensible aux taches.

Pour mettre en valeur la baignoire, vous pouvez aussi choisir de la mosaïque de 5 cm de large. Dans tous les cas, Jérémy Hérard conseille de jouer le contraste des couleurs. Un parquet foncé sera davantage mis en valeur par un carrelage clair !

Le plus simple : s'arrêter net et poser une barre de seuil compensatrice

Prenons l'exemple d'une cuisine ouverte sur un salon. Si vous carrelez la cuisine par-dessus un ancien carrelage, ou si vous posez du parquet dans le salon sur l'ancien carrelage, vous allez créer une surépaisseur. Le plus simple est alors de s'arrêter tout droit, et de poser une barre de seuil compensatrice. “Ça fait une petite pente, donc on ne peut pas se prendre les pieds dedans”, rassure Jérémy Hérard.

© Notes de style

De jolies découpes dans le carrelage et le parquet

Mais le plus joli est de créer de jolies découpes dans le carrelage et le parquet, pour donner l'impression qu'ils se fondent l'un dans l'autre. Pour cela, il faudra que les deux revêtements se retrouvent au même niveau. “Si vous avez un carrelage de 10 mm d'épaisseur et un parquet de 8 mm, vous allez poser une sous-couche sous le parquet”, explique Jérémy Hérard. Dans cet exemple, vous choisirez une sous-couche de 5 mm d'épaisseur, car il faut aussi prendre en compte l'épaisseur de la colle sous le carrelage.

Attention à laisser un espace sous les portes, pour que l'air puisse circuler d'une pièce à l'autre !

© Notes de style

Vous pouvez faire les découpes du carrelage et du parquet vous-même, cela vous demandera en revanche un travail minutieux et au moins une demi-journée de travail. Certaines lames de parquet se retrouveront certainement à cheval sur deux carreaux de carrelage qui avancent plus ou moins dans le salon, vous aurez donc beaucoup de découpe à faire. “Commencez par le carrelage et terminez par le parquet, recommande Jérémy Hérard. Il est toujours plus facile de réajuster du bois que du carrelage.

Le dévoré carreaux / bois permet de jouer avec les perspectives. © Signature Architectes

Pour le dessin, vous pouvez y aller “au feeling”, n'essayez pas que cela soit symétrique ni régulier. “Il faut donner l'impression que le carrelage pixellise le parquet, indique Jérémy Hérard. Par exemple, le bois peut rentrer sur un carreau de carrelage côté cuisine, et le carrelage peut rentrer jusqu'à trois carreaux côté salon.” Vous pouvez aussi créer un fondu dans les motifs du carrelage, comme sur la photo ci-dessus d'une cuisine rénovée par Prisca Pellerin et Amandine Louette, de l'agence Signature Architectes. Cela donne la sensation d'une cuisine plus grande.

Et pour vous lancer, voici comment comment calculer la quantité de carrelage nécessaire !

Passez à l'action