|

CHAUFFAGE - Chauffage d'appoint électrique, au gaz ou pétrole : quel est l'appareil le plus adapté aux périodes de grand froid ? On fait le point.

Il y a plusieurs erreurs à éviter à la maison en période de grand froid. Parmi elles : ne pas utiliser correctement son ou ses chauffages d'appoint. Fort utile pour apporter un complément de chaleur au système de chauffage central, le chauffage d'appoint peut le remplacer quand il n'y en a pas.

Seulement voilà, il existe de nombreux chauffages d'appoint. Alors, pour vous aider à y voir plus clair, voici nos pistes pour choisir le bon !

Le chauffage d'appoint le plus efficace ?

"Je conseille souvent à mes clients des chauffages d'appoint électrique à inertie car ils continuent à redistribuer la chaleur quand ils ne consomment plus d'énergie", nous explique Jérémy Juilles, chef de secteur chez Castorama à Lormont (Gironde).

Cet appareil fonctionne comme un radiateur à inertie classique puisqu'il est équipé d'un système de régulation précis qui permet d'atteindre un confort thermique idéal.

Le chauffage d'appoint le moins odorant ?

"En général, les appareils au gaz ou au fuel dégagent une odeur désagréable", précise Jérémy Juilles. Les poêles à pétrole dégagent une odeur assez forte lors de l'allumage.

Préférez donc un chauffage d'appoint électrique, qui n'émet pas d'odeurs particulières.

Le chauffage d'appoint le plus esthétique ?

"Esthétiquement, les panneaux rayonnants en verre sont intéressants", ajoute-t-il. Plus élégant qu'un chauffage d'appoint classique, le panneau rayonnant est également plus léger qu'un système mobile classique.

C'est plus élégant que la tôle !

Le chauffage d'appoint le plus économe ?

"L'avantage avec le gaz ou le fuel, c'est qu'on connaît en avance l'énergie que l'on va consommer, contrairement aux systèmes électriques qui consomment beaucoup", conclut Jérémy Juilles. À titre d'exemple, les chauffages d'appoint au pétrole, lorsqu'ils sont remplis, ont une autonomie de 48 heures.