| | | | |

JARDINER AU NATUREL - Depuis le 1er janvier, les jardiniers amateurs n'ont plus le droit d'utiliser ni de détenir chez eux de pesticides chimiques de synthèse. Mais où jeter vos vieux bidons ?

Depuis le 1er janvier 2019, la vente de pesticides chimiques de synthèse est interdite aux particuliers. Les jardiniers amateurs n'ont plus le droit non plus de détenir chez eux de tels produits.

"Le non-respect de cette loi – et des conditions d'utilisation des pesticides en règle générale – est une infraction pénale et peut- être passible de 6 mois d'emprisonnement et de 150 000€ d'amende", précise un document d'information édité par l'association Générations Futures. Théoriquement, vous êtes donc passibles d'une amende si vous utilisez ou même si vous gardez de vieux bidons de pesticides chez vous, même s'il faudrait pour cela être pris sur le fait.

Sanction ou pas, vous devez vous défaire de vos stocks ou vos restes de pesticides, et pas dans votre jardin ni dans les canalisations ! Alors, comment vous en débarrasser sans polluer l'environnement ni prendre de risque pour votre santé ?

La collecte en déchèterie ou dans des enseignes de bricolage

EcoDDS est chargé de la collecte et du traitement des déchets chimiques ménagers, dont les pesticides. Pour connaître le lieu de collecte le plus proche de chez vous, consultez la carte interactive sur le site de l'éco-organisme. Plusieurs options vous seront proposées :

  • Toute l'année, vous pouvez les apporter dans les déchèteries partenaires. Attention, toutes ne les acceptent pas ! Vérifiez sur la carte ou appelez votre déchèterie pour vous renseigner.
  • Des collectes temporaires sont organisées par certaines enseignes de la grande distribution. Par exemple, à partir du 6 avril et jusqu'en octobre, vous pouvez apporter vos déchets chimiques (pesticides, mais aussi peinture, déchets de chauffage, de piscine et de voiture) dans les magasins Castorama. Ces points de collecte sont aussi indiqués sur la carte interactive.

"Puisqu'il s'agit de produits dangereux, le recyclage n'est pas possible, mais la valorisation énergétique l'est sous forme de production de vapeur ou d'électricité, explique Pierre Charlemagne, directeur général d'EcoDDS, dans le Journal du Dimanche. Les gaz sont purifiés et neutralisés."

Quels produits sont concernés exactement ?

Vous devez rapporter les pesticides chimiques de synthèse. Cependant, les produits à faible risque, de biocontrôle ou autorisés en agriculture biologique sont encore autorisés à la vente. "S'il pas la mention "utilisable en agriculture biologique" sur l'emballage de votre produit, le mieux est de le rapporter", indique Nadine Lauverjat, coordinatrice de l'association Générations Futures

"Mais au jardin, ce sont des produits dont on peut largement se passer, encourage-t-elle. On peut choisir des variétés résistantes aux maladies, bien préparer son sol en amont et utiliser des préparations nourrisantes, comme du purin de prêle."

Pour commencer, jetez un œil à nos conseils pour jardiner sans glyphosate et autres pesticides !