| |

JARDIN-ÉCOLO - Pour avoir un beau jardin et éviter les pesticides, il suffit d'utiliser des purins de plantes. Nos experts vous expliquent comment les préparer et les utiliser.

Il se peut que vous ayez déjà entendu parler du purin de plantes, mais que la notion reste floue dans votre esprit.  À l'occasion de la semaine pour les alternatives aux pesticides, 18h39 a contacté des experts pour vous éclairer sur le sujet !

Le purin est une macération, à froid, à base d'eau et d'herbes sauvages, que vous pouvez trouver dans la nature ou dans votre jardin, comme l'ortie, la consoude, le lierre ou encore la prêle. Sans danger pour la terre, car 100% naturel, il nourrit et fortifie vos plantes pour que celles-ci aient de belles fleurs et feuilles. 

Pourquoi utiliser du purin ?

Utiliser du purin est important pour recréer un équilibre entre la terre, les animaux et les plantes. Il s'agit d'un produit respectueux de l'environnement qui nourrit vos plantes de façon intelligente et, par conséquent, les protège des maladies.

Le purin d'ortie, par exemple, stimule la plante et, par conséquent, la renforce. Jean-François Lyphout, président de l'association pour la promotion des préparations naturelles peu préoccupante, explique qu'il est important de nourrir vos plantes avec des produits sains.

Les plantes sont comme vous. Si vous mangez mal, vous n'irez pas bien et vous aurez besoin de prendre des compléments. En revanche, si vous mangez bien, vous n'en aurez pas besoin.”

Comment fabriquer du purin ?

Fabriquer du purin de plantes est à la portée de tous et il est très difficile de le rater. Il suffit de mélanger 1 kilo de plantes pour 10 litres d'eau, puis de laisser le mélange fermenter entre 10 et 15 jours.

Il existe tout de même certaines règles, simples, qu'il faut respecter. Jean-François Lyphout nous les donne :

  • Respecter la température de l'eau : elle ne doit pas descendre en dessous de 15°C.
  • Éviter le soleil : votre purin doit être conservé à l'ombre pour éviter qu'il ne fermente à nouveau.
  • Remuer le purin : remuez-le une fois par jour minimum. 
  • Filtrer : pensez à filtrer le liquide avant de l'utiliser.
  • Ne pas trop arroser : n'abusez pas trop du purin car, comme avec l'eau, vous risquer de noyer vos plantes.
  • Distiller : n' oubliez pas de distiller le purin avec un peu d'eau lors de son utilisation pour ne pas qu'il soit trop fort.

Tester ses propres recettes de purin

En dehors de ces règles de base, vous pouvez adapter la recette. Il faut savoir que vous pouvez faire du purin de plusieurs plantes du moment qu'il s'agit d'herbes sauvages.

Fernanda Voulgaropoulos, paysagiste écologique et autrice du blog Les Doigts Fleuris, conseille de mélanger plusieurs plantes dans un même purin, pour que celui-ci soit plus efficace. Il est par exemple possible de mélanger purin d'ortie et purin de consoude, ou bien purin de lierre et purin de prêle.

Fernanda Voulgaropoulos explique également qu'il est bon de tester ses propres recettes car, “chaque jardin est unique”. Le jardinage n'est pas une science exacte. Elle, par exemple, ajoute quelques gouttes d'huile essentielle de lavande pour éloigner les pucerons, qui n'aiment pas les odeurs "bizares".

Elle conseille également de ne pas jeter les herbes qui ont servi à fabriquer le purin, mais de les disposer aux pieds de vos plantes pour les nourrir.

Une alternative au purin : les infusions de plantes

Le purin possède deux inconvénients : il sent très fort et sa préparation est longue. Si vous êtes pressé ou dérangé par l'odeur, optez plutôt pour les infusions. Elles ont les mêmes effets que le purin, mais sont plus rapides à préparer et sentent bon.

Cette bonne odeur vient des plantes qui sont utilisées. Plutôt que des herbes sauvages, on choisit des plantes qui libèrent leurs vertus par la chaleur, par exemple du thym, du romarin ou encore de la sauge.

Vous avez des doutes sur une plante et vous ne savez pas si vous pouvez l'utiliser dans une infusion ? Regardez s'il est possible de faire de la tisane avec. Si la réponse est oui, alors vous pouvez l'utiliser.

Pour ce qui est de la recette, elle est plutôt similaire à celle du purin. Fernanda Voulgaropoulos vous la donne :

  • mélanger 1 kilo de plante pour 10 litres d'eau,
  • faire bouillir l'eau,
  • laisser un peu infuser,
  • mettre l'eau dans une bouteille,
  • verser sur les plantes.

Là encore, pensez à ne pas jeter votre sauge ou votre romarin, mais disposez-les aux pieds de vos plantes.

Vous avez désormais toutes les clefs pour ne plus utiliser de pesticides, alors à vous de jouer pour entretenir votre jardin dans le respect de la nature !