Mais qu'est-ce qu'une fuste ?

INSOLITE - Vous avez entendu parler d'une fuste, mais vous ne savez pas vraiment ce que c'est ? Vous êtes au bon endroit.

Un outil qui sert à ramoner la cheminée , une résine révolutionnaire pour votre sol... Que peut-il donc bien se cacher derrière le terme fuste dont parle tout le temps Denis Bouley et Renaud Lepic dans la saison 9 de Fais Pas Ci Fais Pas Ça ?

Pour répondre à cette question, nous avons interrogé Pierre Mériguet, fustier dans le Lot (46), non loin de Cahors, et membre de l'association des Compagnons de la Fuste.

Qu'est ce qu'une fuste ?

La fuste est une maison reconnaissable par ses troncs de bois brut entre-croisés dans les angles. Les fûts, simplement écorcés, sont “empilés” selon les règles d'art de la construction traditionnelle.

Pour une parfaite stabilité et étanchéité de la structure, chacun des rondins est précisément entaillé pour créer des gorges, afin d'épouser parfaitement celui qui le précède.

© Pierre Mériguet

L'origine de la fuste

Fuste vient du latin fustis, “fût”. D'abord utilisé dans les pays nordiques, comme au Canada ou la Russie, le travail des fustiers s'est exporté dans les pays de l'Est de l'Europe.

Encore considérées comme des bâtisses atypiques en France, on retrouve néanmoins de nos jours des fustes dans toutes les régions de l'Hexagone, surtout depuis les années 80, où certains fabricants ont démocratisé leur construction. D'abord utilisées comme remise ou grenier à foin, les fustes sont aujourd'hui employées comme habitations.

Techniques de construction d'une fuste

Au préalable, la fuste va être élaborée et construite chez un fustier, souvent depuis les plans que le client apporte.

La maison en bois va ensuite être démontée puis acheminée vers la propriété du client. Elle est ensuite remontée par le fustier : “Sur une dalle en béton, sur des plots, sur une dalle en bois, le support peut être personnalisé”, précise Pierre Mériguet.

Chaque construction est originale du fait que chaque tronc garde ses courbures naturelles.

En France, on privilégie les essences locales, notamment les bois résineux comme le douglas, l'épicéa ou le pin. “Le bois n'a pas besoin d'être beaucoup traité, un fongicide et un insecticide vont être appliqués sur l'aubier car c'est la partie du rondin la plus fragile aux insectes et champignons”, informe le fustier.

Pour respecter la réglementation thermique RT2012 qui s'applique aux habitats neufs, l'étanchéité à l'air est assurée par des matériaux comme la laine de mouton, le chanvre ou encore un joint en caoutchouc appliqués dans les gorges tout le long du bois.

© Pierre Mériguet

Coût d'une fuste

Le plus gros avantage d'une fuste est sa personnalisation : les pièces peuvent être aménagées à la demande, ainsi que la superficie de la bâtisse, de 20m2 jusqu'à 600m2. Le prix sera déterminé en fonction de cette personnalisation. “Il faut compter entre 1700€ à 2000€ le m2 pour une fuste clé en main”, clarifie Pierre Mériguet.

Le professionnel attire l'attention de ceux qui aimeraient se lancer dans le projet : “la construction d'une fuste ne se fait pas à la légère, il faut que sa conception soit bien réfléchie”. En effet, si les rondins sont mal assemblés, la résistance de la bâtisse peut en pâtir.

Si vous êtes prêts à vivre différemment, choisissez votre fuste !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Osez la maison en bois !

Ce site utilise Google Analytics.