| | |

IMPACT ENVIRONNEMENTAL - Le confinement a accéléré la pratique de la livraison à domicile, une tendance qui soulève de nombreuses questions écologiques.

Se faire livrer, c'est pratique, c'est de plus en plus rapide, c'est presque devenu un réflexe. Que celui qui ne s'est jamais perdu sur un e-shop pendant de (trop) longues minutes nous jette la première pierre ! Et le confinement n'a pas arrangé les choses... Durant cette période, le e-commerce a engendré un taux de croissance de +98 % selon la société d'analyse de données Nielsen.

Sauf que face à cette nouvelle tendance en plein essor, une question demeure : peut-on se faire livrer à domicile et rester écolo ?

Un million de colis livrés par jour !

Face à la popularité croissante de ce nouveau mode d'achat, un petit rappel des chiffres s'impose. Selon l'ADEME, Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie, un achat en ligne émet en moyenne 12 grammes de CO2, soit l'équivalent d'un kilomètre effectué en voiture. Or, en France, en 2018, un million de colis par jour ont été livrés à domicile ! Pour parvenir à réaliser cette prouesse logistique, le géant de la livraison Amazon dispose de plus de 50 avions destinés uniquement à cette activité, et il envisage d'en acquérir une vingtaine supplémentaire d'ici 2021. L'avion étant le moyen de transport le plus polluant au monde, ça nous emballe moyennement (sans mauvais jeu de mot).

Il est vrai que commander en ligne peut paraître plus responsable que de prendre sa voiture pour faire les magasins. Sauf qu'en réalité, les habitants des métropoles prennent rarement leur voiture pour ce genre d'activités et les livraisons nécessitent souvent plusieurs trajets. Bien que les sites de e-commerce se mettent de plus en plus au vert, en utilisant des véhicules électriques ou en rationalisant les temps de trajet au maximum, ces efforts se font souvent sur le dos de salariés précaires.

© vadmary

Comment se faire livrer à domicile de façon écolo ?

Et du côté des consommateurs ? De plus en plus sensibles à la cause environnementale, 54 % des Français ont déjà modifié leurs habitudes de consommation et se sont déclarés à plus de 60 % sensibles à l'impact écologique de leurs livraisons e-commerce. S'il n'existe pas de solution miracle à ce jour, optimiser ses efforts peut cependant réellement changer la donne. Il ne tient qu'à vous ! En exclusivité, voici donc le crédo du e-consommateur responsable.

  • Ta consommation tu réduiras : le conseil le plus évident mais probablement le plus efficace. Adopter le mode de vie minimaliste en 2020, c'est vivre mieux avec beaucoup moins. Moins d'achats, donc moins de transports, de trajets, de retours... et moins de pollution. C'est aussi simple que ça.
  • À deux fois tu y repenseras : "En ai-je vraiment besoin ?" Trop souvent la réponse est non, et les retombées financières et écologiques qui émanent de cette réflexion ne sont pas à négliger. La prochaine fois, on se pose donc la question, on soulève le pour et le contre. Quelle que soit votre décision finale, vous ne profiterez que plus de votre achat car (véritablement) désiré, ou alors vous serez fièr-e d'avoir résisté. Mot d'ordre ? NÉ-CES-SAI-RE (qu'il s'agisse d'un vêtement, d'un meuble ou de nourriture).
  • Un retour tu éviteras : renvoyer un colis induit forcément des trajets supplémentaires. Il est donc vivement conseillé de prendre son temps au moment de la commande. Guide des tailles et commentaires des précédents consommateurs sont vos alliés dans cette mission.
  • Le point relais tu privilégieras : concentrer plusieurs livraisons au même endroit permet aux transporteurs de diminuer leurs trajets et donc leur empreinte carbone. La solution permet également aux livreurs d'éviter de trouver porte close. Et si le point relai est plus loin que prévu, dites-vous que ça vous force à faire un peu d'exercice !
  • En un seul achat tes commandes tu réuniras : plutôt que de commander sur le même site tout le temps et plusieurs fois par mois, autant tous les réunir d'un coup. Beaucoup d'économies grâce à cette simple action, à commencer par les emballages. Et soyons honnête, tout recevoir d'un coup c'est un peu comme déballer des cadeaux non ?
  • La livraison express tu abandonneras : plus cher que les autres, ce service rend compliquée la possibilité pour le centre de collecte de grouper les colis. Il faut savoir prendre son mal en patience !
  • Les soldes et promos tu éviteras : en ayant l'impression de faire une bonne affaire, votre temps de réflexion est souvent altéré par l'envie d'immédiateté. On oublie toute comparaison et on s'empresse de valider. Sont donc mises au vestiaire deux ou trois des recommandations ci-dessus... Évitez !
  • Les emballages tu réutiliseras : adeptes des sites de seconde main, profitez-en pour recycler les cartons et autres emballages en tous genres ! On finit toujours par leur trouver une utilité et si vous êtes l'expéditeur, on ne vous répétera jamais assez qu'il vaut mieux privilégier les matériaux recyclables et bannir le plastique.

Effectuer des achats de proximité reste la solution la plus simple et la moins polluante, mais pour tous ceux qui, comme nous, ont parfois besoin d'acheter en ligne, n'hésitez pas à placarder cette liste à proximité de votre ordinateur !