| |

ÉLECTRICITÉ - Le compteur Linky va être installé dans tous les foyer français. Éclairage sur cette révolution technologique.

C'est une petite révolution qui va se dérouler dans les maisons de tous les Français. À partir du mois de décembre 2015, ERDF va entamer l'installation des compteurs Linki. Un compteur “communicant”, qui remplacera les compteurs existants.

Rouage indispensable à la mise en place du smart grid, un réseau électrique intelligent, le compteur Linky collecte en temps réel les données de consommation, consultables en ligne sur un portail internet sécurisé.

Mieux informés sur leurs habitudes, les consommateurs peuvent optimiser leur consommation et mieux maîtriser leurs dépenses d'énergie en modifiant, s'ils le souhaitent, leur comportement,” avance le distributeur d'électricité français.

Son but est aussi de compenser les pics de consommation. Et donc d'éviter les black-out, comme celui qu'aurait risqué la France lors de la mi-temps de la coupe du monde 1998. Après deux buts de Zinédine Zidane, les Français se sont rués à la cuisine pour réchauffer les pizzas, faire fonctionner le micro-onde et autres équipements électroménagers.

35 millions de foyers équipés

Ce sont donc 35 millions de foyers qui se verront, à terme, dotés de cet appareil. Le remplacement concernera tout le monde et sera effectué gratuitement. Il s'agit pour ERDF de respecter une directive européenne qui a fixé un objectif d'équipement des foyers européens à 80 % d'ici 2020.

Autre aspect mis en avant par ERDF, le linky permettra de rendre nos réseaux électriques compatibles avec la production d'énergies renouvelables. Ces dernières étant intermittentes (le soleil ne brille pas tout le temps, le vent ne souffle pas en continu...) il est nécessaire de pouvoir ajuster la consommation en fonction de leur production.

Maîtriser le compteur

Pour autant, les compteurs communicants ne font pas l'unanimité. Bien qu'ERDF assure que nos données récoltées seront cryptées et resteront la propriété du consommateur, cette question demeure épineuse.

Des voix s'élèvent pour penser un compteur autrement intelligent. Anthony Ferretti du collectif de designers BAM, imagine des appareils qui donneraient plus de maîtrise aux consommateurs.

Ce serait un compteur électrique doté d'une interface sur laquelle les gens peuvent régler le type de données collectées et choisir de les envoyer ou non. On choisirait la durée de collecte, la nature des données et avec qui les partager.

Et si l'avenir de l'intelligence des objets passait par cette maîtrise humaine ?