| | | |

TRIANGLE D'OR - Simple et économique, la maison en A attire de plus en plus de gens qui désirent construire eux-mêmes leur maison. Des tutos seront bientôt disponibles pour les aider.

La belle histoire commence en 2013, quand Elizabeth Faure, architecte à la retraite âgée à l'époque de 58 ans, décide de construire elle-même une maison dite "en A", pour la modique somme de 35 000 euros. Sa meilleure amie, une jeune réalisatrice prénommée Morgane Launay, quitte Paris et son job pour l'accompagner en la filmant tous les jours pendant un an, ce qui donnera le documentaire "La maison en A", un travail de longue haleine qui ne sortira qu'en 2016.

D'abord confidentiel, le film est projeté dans toute la France puis disponible en ligne gratuitement sur YouTube en 2018. Quand 18h39 tombe dessus et part à la rencontre d'Elizabeth, la maison en A n'est alors qu'une curiosité pour les habitants de Lusignac en Dordogne. Et puis boum, le reportage va exploser sur YouTube, atteignant rapidement les 490 000 vues. La rédaction croule soudain sous les demandes de gens qui veulent rencontrer Elizabeth. Son caractère bien trempé et le merveilleux exemple qu'elle donne en fabriquant à son âge une maison accessible à tous a produit sur les internautes un effet boeuf !

Le chantier de la maison en A © Morgane Launay
Elizabeth Faure © Morgane Launay

"270 personnes sur 1000 désiraient faire leur maison en A"

M6, France 3, Sud Ouest, Loopsider... les grands médias aussi veulent tous rencontrer la super retraitée pour réaliser un reportage à leur tour. Devant un tel succès, et face à l'afflux de demandes d'aide, Elizabeth et Morgane créent d'abord une newsletter et un groupe de discussion sur Facebook. "On a fait un sondage en février, nous raconte Morgane Launay, et on a constaté que 270 personnes sur 1000 désiraient faire leur maison en A, c'est énorme et ce serait sans doute bien plus si on faisait le sondage aujourd'hui".

Alors pour répondre collectivement à ce besoin d'information sur la construction, elles ont décidé de monter une chaîne gratuite de tutos, sur laquelle on pourra retrouver des conseils juridiques et administratifs (les obstacles peuvent être nombreux dans ce domaine), des plans en libre accès, et bien entendu des conseils pratiques pour les travaux, avec un véritable chantier en toile de fond. Mais pour cela, elles ont besoin d'aide ! Si vous souhaitez participer, sachez qu'une cagnotte Ulule a été mise en place pour récolter 20 000 euros et payer les frais nécessaires à ce projet.

"On est une équipe maintenant, nous explique Morgane. C'est l'association Libella qui gère le projet, avec des bénévoles passionnés, comme Diane Cornu, la graphiste qui s'occupe de notre compte Instagram et fabrique de magnifiques coquelicots en papier en contrepartie des dons. Il y a aussi Anne-Laure Giraudeau qui est juriste et nous conseillera lors d'un tuto avec nous !" Surtout des femmes donc, dans un univers de la construction trop souvent réservé aux hommes, et au centre Elizabeth. "Parce qu'elle fait des trucs de dingue alors qu'elle est âgée et sans beaucoup d'argent, s'enthousiasme sa meileure amie, c'est un beau message d'espoir, et c'est ça qu'on veut transmettre dans ce grand projet".