| |

RECYCLER - Pour la première fois, les coquilles de moules seront récupérées chez les restaurateurs et transformées en dalles de carrelage par une entreprise locale.

Mise à jour le 3 septembre : À ce jour, l'entreprise estime avoir récolté environ 5 tonnes de coquilles, mais M. Fenzy nous explique qu'il est encore trop tôt pour avoir les chiffres exacts.

200 tonnes : c'est la quantité de coquilles de moules jetées chaque année suite à la Braderie de Lille. Pour l'édition de cette année, qui aura lieu les 1er et 2 septembre, les restaurateurs qui proposent à leur menu les traditionnelles "moules-frites" sont incités à ne pas mettre les coquilles de moules à la poubelle et à en faire des tas sur tout l'espace de la Braderie.

Ces tas seront ensuite transformés en dalles de carrelage. Une grande première, qui rappelle ce béton fabriqué à partir de coquilles Saint-Jacques.

Réinventer la tradition du tas de moules

Le tas de moules à la Braderie de Lille est une tradition qui s'est un peu perdue au fil du temps, comme l'explique cet article de 20 minutes, mais que la Mairie de Lille et l'entreprise lilloise EtNISI ont décidé de remettre au goût du jour.

"Les tas de moules appartiennent au patrimoine de la Braderie de Lille. Ils en sont une image emblématique qui figure dans les guides touristiques et une attraction attendue par les visiteurs", déclare la municipalité lilloise dans un communiqué.

L'entreprise EtNISI, spécialisée dans la production de revêtements de sol et muraux fabriqués à partir de matières premières recyclées, s'est engagée à transformer ces coquilles de moules. Cette transformation donnera alors un carrelage noir aux reflets violacés, comme la couleur des moules, qui sera plus fin mais tout aussi résistant que les autres carrelages.

© EtNISI

Le recyclage des moules

"En tout, on aura 80% de matières recyclées. On compressera le broyat avec un autre déchet local (du calcaire) avant de le faire cuire à moins de cent degrés et à la fin, on obtiendra du carrelage", explique Espérance Fenzy, le fondateur d'EtNISI, dans une interview donnée à France Bleu.

10 kilos de coquilles seront nécessaires à la fabrication d'un m² de carrelage, qui sera ensuite vendu entre 45 et 50 € le mètre carré à partir de fin octobre ou mi-novembre, nous précise Espérance Fenzy. L'entreprise espère pouvoir collecter et recycler entre 5 et 10 tonnes de coquilles.

Seul petit problème : les tas de moules devront être propres. C'est-à-dire que les frites, rinces-doigts, papiers et couverts en plastique devront être triés en amont par les restaurateurs eux-mêmes. Certains semblent plutôt réticents à l'idée de prendre du temps et du personnel supplémentaire pour nettoyer les moules, à l'image du restaurateur interviewé par France Bleu.

Alors, allez-vous changez votre sol de salle de bains pour un carrelage en moules ?

Passez à l'action