| | |

ÉNERGIE - À partir du 1er septembre 2018, la quasi-totalité des ampoules halogènes seront retirées de la vente car trop énergivores. Découvrez les alternatives pour vous éclairer.

Après l'annonce de la disparition du téléphone fixe en novembre prochain, c'est au tour de l'ampoule halogène de se retirer.

En effet, à partir du 1er septembre 2018, les ampoules halogènes seront interdites à la vente en France et dans toute l'Europe. Elles disparaîtront des rayons progressivement puisque les distributeurs gardent le droit d'écouler leurs stock.

Une interdiction pour favoriser le développement des ampoules LED

Cela fait suite à la directive européenne "écoconception" de 2009, qui vise à réduire la consommation des appareils électriques et électroniques.

Avec cette nouvelle application concrète, le but est de promouvoir les ampoules LED, bien plus économes. Le Bureau européen de l'environnement rappelle que les lampes halogènes nécessitent jusqu'à 6,3 fois plus d'énergie que les LED.

Au-delà d'une consommation électrique moins importante, les ampoules LED ont une durée de vie plus longue : 40 000 heures contre 2 000 pour les halogènes, comme le souligne l'Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie (Ademe).

Faudra-t-il pour autant remiser au placard son lampadaire avec variateur de lumière ? Non, car certaines ampoules LED sont compatible avec les systèmes de variation de luminosité. Pour s'en assurer, il suffit de vérifier la présence d'un pictogramme en forme de triangle sur l'emballage.

Les modèles d'halogènes R7 et G9 échappent à l'interdiction car ils moins gourmands en énergie.

Si vous êtes un peu perdu-e, retrouvez notre article qui présente les différents types d'ampoules.

Passez à l'action