| | |

GUIDE PRATIQUE - La blogueuse Louise Salvati, qui ne produit pas plus d'un bocal de déchets par an, livre ses secrets aux débutants qui veulent réduire le volume de leur poubelle, dans un nouveau livre.

Louise Salvati, du blog Luizzati, a beau ne produire qu'un bocal de déchets par an, elle n'a rien d'une gourou qui ne prêcherait qu'à des écolos radicaux.

Au contraire, elle publie ce jeudi 7 juin 2018 Le cahier zéro déchet pour les nuls (First éditions), ou plutôt, comme elle préfère le formuler, pour les "débutants et aux personnes qui ont déjà des notions mais qui ont besoin d'avoir un soutien au quotidien".

Nous avions déjà relaté le tour du monde zéro de Louise Salvati. La parution de ce nouveau guide pratique qui nous donne l'occasion de vérifier que le zéro déchet est accessible à tous et toutes.

Tout le monde peut-il vraiment se lancer dans le zéro déchet ou est-ce réservé aux écolos radicaux ?

Tout le monde peut se mettre au zéro déchet, c'est très facile à mettre en place. Il faut juste savoir pourquoi on le fait. Il faut trouver un vrai intérêt personnel et une vraie motivation. C'est ce qui permet de tenir dans le temps.

Quelle a été votre motivation à vous ?

Au début, c'était surtout pour accéder à une vie plus agréable, plus simple, qui allie bien-être au quotidien et impact positif sur l'environnement. Le fait d'économiser de l'argent et d'améliorer ma santé est venu après.

En quoi le zéro déchet est-il un nouveau mode de vie ?

Il s'agit en fait de remettre au goût du jour des choses devenues ringardes, des habitudes que pouvaient avoir nos grands-parents. Mais on change de vie progressivement, ce n'est pas quelque chose d'extrême, on y va à son rythme.

Quelles sont les premières choses à faire quand on est "nul" en zéro déchet ?

La première chose est d'être conscient de ce que l'on consomme. Souvent on minimise la quantité de déchets que l'on jette. Au début, je n'avais pas du tout conscience de tout le plastique que je jetais.

Ensuite, il faut trouver un intérêt pratico-pratique personnel. Puis il faut se lancer à son rythme, sans se comparer aux autres. Préférer l'occasion, acheter ses courses en vrac... Faites ça dans votre coin, tranquillement !

Pour aller plus loin :