| |

HISTOIRE - Dans leur château bohème et poétique, Isabelle et son mari composent entre chantier et aménagement déco. Ils nous racontent leur coup de cœur pour leur demeure chargée d'histoire.

Qui n'a jamais rêvé de vivre dans un château entouré de douves, au beau milieu de la campagne ? Certain-es deviennent propriétaires de morceaux de forteresses, d'autres les construisent, ou les habitent juste le temps d'une nuit.

Pour Isabelle Dubois-Dumé et sa famille, ce fut un hasard qui les conduisit à vivre dans une de ces demeures d'un autre temps, ancienne résidence d'un illustre chevalier.

© Dans la salle à manger, et dans la salle de bains Isabelle Dubois-Dumé

Vivre dans un château par hasard

Habitué à sillonner la France, le couple a décidé il y a quatre ans de quitter la région parisienne pour habiter à la campagne. "Même si nous aimions notre vie à Paris, nous avions envie de vivre au vert. Sans doute en souvenir du temps jadis passé à la campagne quand nous étions enfants, comme une sorte de fantasme", se remémore la mère de famille.

Le couple enchaîne les visites en Charente, sans rien trouver qui leur sied. Finalement, on leur propose de visiter un château et ses dépendances. "Nous n'avions pas spécialement de velléités à vivre dans une telle bâtisse."

© Le palier et les portes menant à la salle à manger Isabelle Dubois-Dumé

Mais dès qu'ils entrent dans l'enceinte de la propriété, ils tombent sous le charme.

Le château, avec son logis datant du 12e siècle, ses deux tours et ses douves, est dans son jus : il a subi une dernière rénovation dans les années 40. "C'était s'engager dans un véritable défi : défaire pour refaire. Ça nous a tout de suite plu."

Fin juillet, pour préparer la rentrée scolaire des filles, la petite famille a posé ses valises dans le château de 500 m². Et s'est lancée dans la rénovation de leur demeure hors normes.

© Dans le salon, au coin d'une fenêtre dans l'une des chambres Isabelle Dubois-Dumé

Une rénovation au fil du temps

Difficile de rénover d'une traite le château : cela demande beaucoup de temps et d'argent. Le couple a dû prioriser les travaux. "On a commencé par rénover le deuxième étage pour que les filles aient chacune leur chambre", explique-t-elle.

"L'avantage du château, c'est qu'il est si grand qu'on peut faire des travaux sans être gênés dans les autres pièces", précise la propriétaire. Ce sont eux qui ont fait la majorité de la rénovation : seules les menuiseries et l'électricité ont été réalisées et posées par des artisans.

© Vers la cuisine et au coin du feu avec Gribouille le chien Isabelle Dubois-Dumé

En quatre ans, le château s'est métamorphosé. Le couple a blanchi les murs, arraché les moquettes, enlevé les faux-plafonds, pour faire respirer la bâtisse. Les travaux ne sont pas fini, le couple avance petit à petit.

Une décoration sur-mesure pour la vie de château

Dans leur château, toutes les pièces ne sont pas encore rénovées. D'autres ne le sont pas complètement. Mais c'est plutôt une volonté du couple : “de manière générale, nous aimons les choses qui ne sont pas lisses et jouer avec le charme de l'ancien. Rien n'est figé”, précise la propriétaire.

© Dans la salle à manger Isabelle Dubois-Dumé

Dans l'entrée et dans le salon par exemple, le papier peint à été retiré, mais seulement par endroit. “Nous avions commencé à tout retirer, et puis des photographes professionnels sont venus faire des clichés pour des magazines. Ils ont tous pris les mêmes photos de nos murs. Ça nous a amusé, et puis nous nous sommes rendus compte que nous aimions le rendu. Depuis, nous les avons gardé ainsi.”

© La salle à manger réservée au petit déjeuner Isabelle Dubois-Dumé

Je ne fais pas de la déco pour faire de la déco. J'estime que la déco est quelque chose très important qui au bien-être”, prévient Isabelle.

Dans une ambiance bohème se marient donc patine des lieux, objets chinés ou fabriqués et touches de couleurs. “Nous aimons travailler avec des objets du quotidien, qui n'ont pas de valeur. Mais une fois mis ensemble, cela crée une atmosphère, on se sent bien”, explique Isabelle, qui se définit comme assemblière.

Comme dans la cuisine par exemple, qui elle n'a pas été rénovée, mais qui a été aménagé avec des caissons en bois.

© Dans la cuisine Isabelle Dubois-Dumé

Déménager dans un château, une vie de rêve ?

Cet hiver, nous avons relevé 9°C dans la cuisine”, indique Isabelle Dubois-Dumé. Le château est chauffé avec une cuve à fioul, mais l'isolation reste peu performante. “À défaut d'investir dans un chauffage écologique et performant, nous avons investi dans de bons cachemirs”, s'amuse la propriétaire.

Bien sûr, le château est un éternel chantier, mais cela ne gène pas les activités professionnelles du couple : Isabelle s'occupe de sa boutique en ligne Les petites emplettes.

© Chambre Pimprenelle et chambre d'amis Isabelle Dubois-Dumé

Son mari lui, poursuit son activité de développement numérique, à la différence que maintenant, “il code au vert”.

Maintenant, le duo bricoleur s'attaque en parallèle à un autre chantier : celui de rénover les dépendances pour pouvoir les utiliser comme lieux de réception. “C'est difficile d'exploiter les bâtiments quand on est en pleine phase de transition”. Mais le couple s'engage “à faire trois fois rien avec ce qu'il y a sur place”, car c'est finalement un challenge qui les passionne.

© La banquette du salon Isabelle Dubois-Dumé

Aujourd'hui, nous nous y sentons tous bien”, conclut Isabelle. "On a même une chouette qui vit dans une des tours. Il paraît que cela porte bonheur."