| | |

ZÉRO-DÉCHET - "Nous voulons être le premier pays au monde à élaborer une stratégie nationale complète pour éliminer les plastiques à usage unique", ont déclaré les ministres costariciens.

Le Costa Rica, pays d'Amérique Centrale, réputé pour son écotourisme et pour sa mise en place d'actions en faveur de l'écologie, frappe fort encore une fois avec une nouvelle annonce sur le site de l'UNDP, le Programme de développement des Nations Unies.

Déjà en 2016, le pays avait réussi pendant deux mois à fabriquer 100% de son l'électricité à partir d'énergies renouvelables.

Mais cette année, le Costa Rica se lance un nouveau défi, et pas des moindres. Sacs en plastique, vaisselle jetable, gobelets, bouteilles, pailles, et autres éléments en plastique à usage unique vont être totalement bannis du territoire d'ici à quatre ans. Une bonne façon de réduire la pollution de l'environnement, mais aussi de diminuer les coûts de recyclage.

Car aujourd'hui, 4000 tonnes de déchets sont abandonnées chaque jour dans la nature costaricienne sans être collectés ni retraités.

Bannir les déchets plastiques au Costa Rica

Grâce à cette nouvelle action en faveur de l'écologie, impulsée par les ministères de l'Environnement et de l'Énergie et de la Santé, le Costa Rica deviendra le premier pays au monde à mettre un terme aux déchets plastiques à usage unique sur son territoire. Il s'inscrit ainsi dans une démarche zéro déchet.

Lancée le 5 juin, lors de la journée mondiale de l'environnement, cette initiative du gouvernement costaricain recevra le soutien technique et financier des Nations Unies, et devra être appuyée par les gouvernements locaux, la société civile, en sollicitant un maximum d'acteurs du secteur privé.

"Nous avons également besoin du leadership et de la participation de tous : les femmes, les hommes, les garçons et les filles", insistent les ministres dans leur communication.

Le gouvernement costaricien propose, pour remplacer la consommation du plastique, des alternatives renouvelables et hydrosolubles. Le pays lance un programme de recherche pour mettre au point des matériaux se biodégradant en six mois seulement.

Le Costa Rica s'est d'ailleurs fixé un autre objectif, celui d'afficher une empreinte carbone neutre d'ici à 2021. Pour cela, le pays s'est notamment lancé dans un programme de reforestation, en doublant ses zones boisées depuis 1984. Elles couvrent désormais 54 % de son territoire.

"Nous croyons que l'expérience d'un petit pays comme le Costa Rica peut devenir une source d'inspiration pour le monde entier". En France, seuls les sacs plastiques sont interdits pour le moment, mais libre à chacun d'aller plus loin !