| |

DIY - Pratique, sain et écologique, le savon solide envahit nos salles de bains. Voici deux recettes faciles pour créer le vôtre.

Si réaliser son savon soi-même demande un peu plus de dextérité et de temps que de mélanger 1/4 de litre de vinaigre avec 3/4 de litre d'eau, cela ne devrait pas vous demander des connaissances poussées en chimie pour autant.

Les avantages de la fabrication artisanale

© Getty

Avant toute chose, pourquoi créer un savon solide ? Les avantages sont d'abord pour soi. En effet, il suffit, pour se convaincre, de scruter la liste des ingrédients qui composent les gels douche pour comprendre que les perturbateurs endocriniens et parabènes y sont légion. En concoctant vous-même votre savon, vous maîtrisez un peu mieux les produits que vous vous mettez sur le corps.

Autre avantage de taille : le côté écologique de l'affaire. Les bouteilles de gel douche, même recyclables (ou élaborées avec moins de plastique) demandent des ressources pour les produire, s'en passer c'est donc faire un geste pour la planète.

Bien sûr, on trouve facilement des savons solides dans le commerce, mais fabriquer le vôtre est aussi une expérience très ludique !

Comment réaliser son savon ?

Pour fabriquer un savon, il faut opérer ce que l'on appelle une "saponification à froid" : une réaction chimique naturelle qui se réalise lorsque l'on mélange un corps gras (comme de l'huile d'amande douce ou du beurre de karité) avec une base de soude (de la lessive de soude, par exemple).

C'est l'excès d'huile par rapport à la soude qui fera que votre savon surgras sera doux et non caustique. Les ingrédients et leur quantité ont donc une importance de taille. Quant à la saponification à froid, elle permet de préserver les propriétés des huiles utilisées. Attention, la soude est caustique, protégez-vous en portant des gants !

Voici pour commencer, une recette très simple d'Aline Prevot, autrice aux éditions Eyrolles de Savons naturels à faire soi-même et fondatrice du blog Bioté naturelle.

Le Castille, un savon surgras à 10 % à base de deux ingrédients : 100 % d'huile d'olive, de la lessive de soude pour un surgraissage par réduction de 10 %.

© Aline Prevot
  1. Calculez cette recette en fonction de la quantité de savon à réaliser.
  2. Préparez votre plan de travail et revêtez votre tenue de protection.
  3. Pesez l'huile d'olive dans un grand récipient.
  4. Pesez la lessive de soude avec précision dans un autre contenant.
  5. Incorporez la lessive de soude à l'huile d'olive en évitant les éclaboussures.
  6. Mélangez la pâte à l'aide d'un mixeur plongeant jusqu'à obtenir une trace fine moyenne, cela peut prendre quelques minutes.
  7. Coulez la pâte à savon dans votre moule
  8. Patientez 48 à 72 heures avant le démoulage et la découpe et laissez votre savon en cure pendant 6 mois minimum.

Vous pouvez aussi, comme l'autrice et naturopathe Marie-France Farré, utiliser du savon de Marseille râpé et donc remettre à plus tard la question de la saponification à froid. La recette est simple : aux 100 grammes de savon râpé, que l'on fait fondre au bain marie, on ajoute 30 grammes d'hydrolat de fleur d'oranger et une cuillère à soupe d'huile d'argan ou une autre huile végétale. Une fois que le mélange est homogène, on fait couler le tout dans des moules et on laisse l'ensemble durcir pendant 24 heures minimum.

Avec un peu d'expérience, de pratique et de bons gants de protection, la saponification à froid n'aura plus de secret pour vous.