| | | | |

ÉCOLOGIE - Le projet Jourdain souhaite mettre un terme aux problèmes de sécheresse vendéens en traitant davantage les eaux usées des stations d'épuration.

Cet été, la sécheresse a frappé de nombreux territoires en France. Parmi eux, le département de la Vendée. À cause du manque d'eau, de nombreux cours d'eau se sont taris obligeant la préfecture à limiter l'utilisation de leurs ressources, rappelle le site Actu.fr.

Pour mettre fin à cette pénurie, la Vendée a décidé de se lancer dans un projet unique : faire en sorte que les eaux usées soient transformées en eau potable.

Un à deux millions de mètres cubes d'eau potable supplémentaire par an 

C'est le service public d'eau potable du département, Vendée Eau qui est à l'initiative de ce dispositif dont devrait bénéficier 40 000 foyers du département, nous apprennent Les Échos. Cette expérimentation, qui porte le nom de "projet Jourdain" est un dispositif unique en Europe. L'objectif est de traiter les eaux usées de ces foyers des Sables-d'Olonne en leur faisant subir un traitement supplémentaire à la station d'épuration par laquelle elles passent d'habitude. Ainsi, en période de pénurie d'eau, cette eau recyclée pourra alimenter le barrage du Jaunay, où l'usine d'eau potable de la ville puise habituellement sa source.

Par conséquent, si la totalité des rejets d'épuration de la station sont recyclés, la Vendée gagnera entre un et deux millions de mètres cubes d'eau potable supplémentaire par an ! Ce dispositif qui peut sembler étonnant existe pourtant déjà en Californie ou en Namibie. 

« Dans tous les cours d'eau français, on réutilise déjà les eaux usées pour l'eau potable sans le savoir », a indiqué aux Échos Julien Orsoni, responsable du projet Jourdain chez Vendée Eau. Il est en effet courant que les stations d'épuration non-côtières rejettent leur eau dans les cours d'eau dans lesquels les usines d'eau potable puisent leur ressources brutes à recycler. « La différence, avec le projet Jourdain, c'est qu'on le fera de façon planifiée », rappelle le responsable. 

Adapter le cadre réglementaire du traitement des eaux usées

Le défi pour Vendée Eau est de prouver que cette expérimentation ne présente aucun risque sanitaire et que la qualité de l'eau recyclée est optimale. Raison pour laquelle le projet Jourdain s'engage à analyser la présence de perturbateurs endocriniens, de microplastiques ou de résidus médicamenteux. Car pour l'instant, la loi française n'autorise la réutilisation d'eaux usées que pour l'irrigation agricole ou l'arrosage.

Les premiers tests commenceront début 2022 et les résultats du projet Jourdain seront divulgués en 2025. En attendant, si, à votre échelle, vous souhaitez faire des économies d'eau, découvrez 6 manières de réutiliser votre eau de cuisson.