| | | |

DÉCOUVERTE - Quand la nuit dure deux mois, comment garder le moral ? En multipliant les sources de lumière !

Le soleil qui se lève tard et la nuit qui tombe tôt vous rendent nostalgiques en hiver ? Imaginez un peu ce que vivent les Norvégiens. Le pays entier traverse cette saison sans beaucoup de lumière, et les villes les plus au nord passent même deux mois dans une nuit presque permanente, de fin novembre à fin janvier. Pourtant, les habitants ont trouvé le moyen d'apprécier l'hiver.

Parmi leurs techniques surprenantes pour survivre à cette période hostile : les lampes qu'ils accrochent devant chaque fenêtre, à l'intérieur de toutes les maisons. Marcher dans la rue n'a rien de sinistre, puisque toutes les façades sont illuminées.

Des lampes pour réchauffer l'hiver

Benjamin Batut, Français guide de randonnées en Norvège a pu observer cette tradition, que l'on retrouve aussi dans d'autres pays scandinaves : "Ce sont des petites lampes, en général des petits abat-jour suspendus à un fil que l'on fait descendre au milieu ou à 1/3 de la fenêtre. Ils sont en verre, en céramique, en tissu, en bois... En général, ils sont assortis, on utilise les mêmes lampes pour les fenêtres situées sur une même façade", explique-t-il.

Un éclairage très important "pour le moral", d'après lui, pour lutter contre la dépression saisonnière due au manque de lumière, et pour créer une atmosphère "cosy". Mais pourquoi les lampes restent-elles toujours allumées, même quand la maison est vide ou quand ses occupants dorment ?

Sur les îles Lofoten, en Norvège.

Sur les îles Lofoten, en Norvège. © Aurélie Radenac

Dans les îles Lofoten, la tradition raconte que ces lumières guident les personnes qui pourraient se perdre dans la nuit, pour qu'elles sachent qu'elles seront les bienvenues dans cette maison.

C'est le cas, aussi, à Tromvik, un groupement de quelques maisons perdues tout au Nord de la Norvège, sur la côte. "C'est une habitude qui date du temps où il n'y avait pas d'électricité, explique Olaf Lindrupsen, un vieil homme qui témoigne dans TéléramaIl fallait garder les maisons éclairées pour que les pêcheurs se repèrent à leur retour." Un temps pas si ancien, puisque l'électricité est arrivé dans ce hameau en 1961...

Mais il n'y a pas que les lampes électriques. Les Norvégiens raffolent aussi des bougies. Ils en disposent aux fenêtres et devant la porte d'entrée, dans la neige, pour accueillir les visiteurs, comme l'expliquent les auteurs du blog My Little Norway.

Une façon de souhaiter la bienvenue à ceux qui rêvent de se réchauffer auprès du feu de cheminée, qui brûle lui aussi toute la nuit.

Passez à l'action