ARCHITECTURE - Pour abriter une maison ou servir de serre, ces dômes à la géométrie complexe dégagent une harmonie fascinante. Et on peut même les fabriquer soi-même !

Il n'y a pas que les yourtes et les mini-maisons dans la vie : les dômes géodésiques aussi font de parfaits habitats alternatifs.

Ils semblent tout à fait ronds au premier abord et sont en réalité composés d'un savant assemblage de triangles. Popularisés par l'architecte américain Richard Buckminster Fuller à partir des années 1950, ils pourraient esquisser leur grand retour après une période d'oubli.

"Dans les années 60-70, avec le mouvement hippie, plus de 75 000 dômes géodésiques ont été érigés à travers le monde. Aujourd'hui, je dirais qu'ils connaissent un second souffle", estime l'architecte Kristoffer Tejlgaard, à l'origine du dôme géant installé au Danemark, que nous vous présentions récemment.

Dome of Visions 3.0

Dome of Visions 3. © 0 Helle Arensbak

Pourquoi ces dômes fascinent-ils autant ? Cela tient à d'étranges propriétés, mais aussi à des avantages techniques, que nous décryptons ici pour vous.

Une géométrie tirée de la nature

La découverte du dôme géodésique commence par un peu de géométrie. Il s'agit d'une structure un peu plus grande qu'une demi-sphère, autoportante, c'est-à-dire sans aucun pilier à l'intérieur.

"On retrouve cette forme de sphère dans la nature, dans les collines, les carapaces de tortues...", raconte Yoann Le Guerrannic, qui a vécu 5 ans dans un dôme géodésique et construit à présent des maisons de ce type dans le Sud de la France.

"Dans les premiers habitats, comme certaines huttes ou encore les igloos, la forme ronde est assez commune", note-t-il par ailleurs.

Mais, comme nous le disions en préambule, le dôme géodésique se distingue par les triangles qui le composent, comme autant de facettes. Plus celles-ci sont nombreuses, plus le dôme s'agrandit et s'arrondit.

Les plus petits dômes comportent 20 faces et dérivent de l'icosaèdre. Il s'agit de l'un des solides de Platon, dont l'histoire remonte au moins aux mathématiciens de l'Antiquité grecque. On retrouve cet agencement à l'échelle microscopique, notamment dans de nombreux virus.

Dôme géodésique construit par Yoann Le Guerrannic.

Dôme géodésique construit par Yoann Le Guerrannic. © yodom.blogspot.fr

C'est peut-être en partie pour la fascination que peuvent exercer les mathématiques que les dômes géodésiques captivent de nombreuses personnes.

"Je les aime particulièrement pour leur côté spirituel. Cette rondeur apporte une harmonie, quelque chose de très particulier quand on se trouve à l'intérieur", témoigne Yoann Le Guerrannic.

Kristoffer Tejlgaard rapporte lui aussi des "réactions émerveillées" de la part des personnes qui ont visité ses dômes. "Il y a une connexion entre les humains et les dômes", poursuit-il, en insistant sur le fait que cela repose sur un sentiment, et non pas sur des preuves scientifiques.

Une architecture soutenable et économe en énergie

Plus prosaïquement, les dômes géodésiques présentent de nombreuses qualités physiques.

Yoann Le Guerrannic cite la stabilité : la structure du dôme lui confère une grande résistance aux vents forts et aux tremblements de terre.

Dôme en verre et acier par Remus Gall.

Dôme en verre et acier par Remus Gall. © Biodomes

Kristoffer Tejlgaard nous explique quant à lui pourquoi les dômes sont une solution pour économiser à la fois les ressources de matière première et l'énergie :

  • C'est la forme qui permet de construire le plus grand volume habitable en utilisant le moins de matériaux (bois, acier...).
  • La façade en contact avec l'air extérieur est bien moins importante que s'il s'agissait d'une maison avec des murs et un toit à double pente. Il y a donc moins de surface à isoler pour retenir la chaleur à l'intérieur.
  • La chaleur s'échappe particulièrement par les coins, or dans un dôme, il n'y a pas de coin. Tout simplement.

Des dômes pour inventer la maison de demain

Ça y est vous êtes mordu, vous aussi ? Pourquoi ne pas construire votre propre maison-dôme, comme celles que propose Yoann Le Guerrannic ?

Un exemple typique d'habitation bâtie de ses mains mesure 40 m2 au sol, comprend une mezzanine de 15 m2, est recouverte de toile ou de bardage en bois. Elle est isolée avec de la laine de mouton ou des bottes de paille et coûte entre 20 et 25 000 euros. Les chantiers sont ouverts à tous sous forme de chantiers participatifs gratuits, pour permettre à chacun d'apprendre les techniques de construction.

Dôme géodésique recouvert d'un bardage bois, par Yoann Le Guerrannic.

Dôme géodésique recouvert d'un bardage bois, par Yoann Le Guerrannic. © yodom.blogspot.fr

Kristoffer Tejlgaard, lui, imagine plutôt une maison à l'intérieur d'une serre, comme celle qu'il a construite au Danemark. De quoi disposer d'un jardin abrité des intempéries, et faire des économies sur l'isolation de sa maison, puisque celle-ci est protégée par une seconde enveloppe extérieure. Une idée tout à fait réaliste, puisqu'une famille s'est injustement installée sous un dôme-serre pour vivre au-dessus du cercle polaire.

Mais vous pouvez aussi laisser votre imagination partir encore plus loin, comme Remus Gall, fondateur de la société roumaine Biodomes, qui présente sur ses sites des dessins de dômes reliés les uns aux autres. Chaque pièce se trouve ainsi dans une bulle différente.

Plan d'une maison imaginée par Remus Gall.

Plan d'une maison imaginée par Remus Gall. © Biodomes

Des dômes miniatures pour le jardin

Pour celles et ceux qui voudraient profiter de leur forme ronde sans se lancer dans un chantier trop important, c'est possible aussi. En petit format, ces dômes font de très jolies serres pour le jardin par exemple.

Vous pouvez prendre exemple sur cette famille bretonne qui a construit elle-même son dôme géodésique avec des tasseaux de bois et une bâche horticole.

Ou bien installer un dôme pour observer les étoiles la nuit. Les modèles que propose Remus Gall sont parfaits pour cela, avec leur structure en acier, aluminium et verre. Il propose de venir les construire sur place, y compris en France, pour 1 200 euros le m2.

je-reussis-tout. © e-monsite.com

Les plus passionnés peuvent aller encore plus loin, et suivre l'exemple de notre famille bretonne : elle a construit un modèle encore plus miniature... pour servir de niche à Diouka, leur chienne !